3 étudiants ont créé un ballon photovoltaïque pour venir en aide aux zones isolées en électricité

Un groupe d’étudiants des Arts Décoratifs de Paris et de Télécom Paris Tech a mis en place un système à mi-chemin entre le cerf-volant et le ballon qui permettrait d’améliorer considérablement les conditions de vie dans les camps de réfugiés et les sites isolés en électricité. Grâce au soutien du directeur de l’Institut de Recherche et Développement sur l’Energie Photovoltaïque (IDREP), le projet baptisé Zephyr a pu voir le jour.

L’appareil se présente sous la forme d’un ballon souple revêtu de capteurs solaires à couche mince CIGS (cuivre-iridium-gallium-silicium). « Le rendement est presque comparable à celui des panneaux silicium, de 15 à 18% », explique un des concepteurs.

Zephyr se présente sous la forme d’une boite d’un mètre cube contenant le cerf-volant ainsi que le nécessaire pour le faire flotter. « Une fois gonflée, la voile mesure 15 mètre carré, décrit la co-fondatrice du projet. Le ballon est de plus totalement autonome. » ce dernier flotte grâce à de l’hydrogène et doit être gonflé sur place. « Un électrolyseur est envoyé avec le ballon et permet ainsi de le gonfler avec seulement neuf litres d’eau », précise-t-elle.

Une fois en place, le système fonctionne grâce à la lumière même indirecte. L’engin de 3,80 m a été étudié pour développer une puissance de 3 kW soit la même puissance qu’un groupe électrogène classique, encombrant et gros consommateur de diesel.

« L’électricité produite est en partie consommée en journée et en partie stockée pour assurer la continuité d’approvisionnement pendant la nuit » précise un des fondateurs du projet.

« Plus de 50 personnes pourraient être énergétiquement indépendantes grâce à un seul cerf-volant » conclue Cédric Tomissi un des porteurs du projet.

En plus de l’humanitaire, de nombreuses autres applications peuvent être développées, là où des alternatives aux groupes électrogènes sont les bienvenues et où la place manque : alimentation temporaire de hameaux isolés, refuges en montagne, sur des chantiers, à la montagne, dans des festivals…

Source : Batiactu

A lire aussi

Demandez une étude personnalisée gratuite

Gratuit et sans engagement

Nos conseillers sont disponibles du lundi au vendredi de 9h00 à 12h30 et de 13h30 à 18h00