Bilan 2016 : les énergies renouvelables en France

Les énergies renouvelables ont représenté 15,7% de la consommation finale d'énergie en France en 2016

Les ENR ont représenté 15,7% de la consommation d’énergie en 2016

La part des énergies renouvelables dans la consommation finale brute d’énergie en France s’élève à 15,7 % en 2016, d’après des estimations provisoires, en progression régulière depuis une dizaine d’années. La croissance importante des ENR depuis 2005 est principalement due à l’essor des biocarburants, des pompes à chaleur et de la filière éolienne. Le développement du solaire photovoltaïque et de la biomasse solide pour le chauffage y contribue également, même si le recours à cette dernière est plus sensible aux aléas climatiques.

Cette part a progressé de 6,5 points en l’espace de onze ans, dont 0,5 point entre 2015 et 2016. Cette hausse résulte, d’une part, de l’augmentation importante de la consommation finale d’énergies renouvelables (+ 57 % de progression), conséquence des investissements réalisés pour en favoriser le développement, et d’autre part, d’une baisse globale de la consommation finale énergétique.

Près de 30 % de la croissance des énergies renouvelables depuis 2005 est imputable au développement des biocarburants et près d’un quart à celui des pompes à chaleur. À l’inverse, l’hydroélectricité s’est repliée de 9 % sur la même période, ne représentant plus que 21 % de la consommation d’énergie renouvelable en 2016, contre 37 % en 2005.

 

Des efforts restent à faire pour atteindre l’objectif d’ici 2020

Toutes filières d’énergies renouvelables confondues, la France a ainsi réalisé en 2016 les deux tiers de l’objectif fixé pour 2020. Les efforts qui resteraient à réaliser en suivant le PNA EnR (Plan National d’Action en faveur des Energies Renouvelables) pour atteindre les objectifs de la fin de la décennie concernent l’éolien et la valorisation thermique de la biomasse solide. A l’inverse, la filière solaire photovoltaïque a dépassé depuis 2015 son objectif fixé pour 2020.

Toutefois, le rythme global de développement des énergies renouvelables reste à accélérer pour atteindre l’objectif d’une part de 23 % dans la consommation finale brute à l’horizon 2020.

 

Sources : Ministère de la transition écologique et solidaire – Commissariat général au développement durable
Crédit photo : ©EDF_ENR

A lire aussi

Demandez une étude personnalisée gratuite

Gratuit et sans engagement

Nos conseillers sont disponibles du lundi au vendredi de 9h00 à 12h30 et de 13h30 à 18h00