Conseils & Actus
Comment réduire sa facture d’électricité ?

16 conseils pour réduire sa facture d’électricité 

 

Selon les chiffres clés du Ministère de la Transition écologique, en 2019, la facture d’électricité moyenne des français est de 944 € par an. Elle représente donc un poste de dépense important pour les ménages. A l’heure où 12 millions de Français se trouvent en situation de précarité énergétique, la question de la consommation d’énergie devient un enjeu de pouvoir d’achat. Comment réduire sa facture d’électricité ? Voici quelques conseils.

1. Baisser la température des radiateurs électriques

Le chauffage électrique peut s’avérer très énergivore très rapidement s’il est mal réglé. L’ADEME, l’Agence de la transition écologique, recommande de régler la température :  

  • Entre 19 °C à 21°C pour une pièce à vivre ;  
  • à 22 °C pour une salle de bain en cours d’utilisation ou 17°C hors utilisation ;  
  • à 17°C dans les chambres.  

En suivant ces recommandations, on choisit le juste milieu entre confort thermique et économies d’énergie. En effet, en baissant le chauffage d’un degré, on peut réduire de 7% sa facture de chauffage électrique.

2. Programmer son chauffe-eau en heures creuses 

Si vous avez opté pour l’option heures pleines / heures creuses avec votre offre d’énergie, programmez votre ballon d’eau chaude en heures creuses. Pourquoi ? Parce que le prix du kWh y est moins cher qu’en heures pleines. Ces heures creuses interviennent pendant 8 heures par jour, principalement pendant la nuit.  

Le prix du kWh dépend de votre fournisseur d’électricité. Pour vous donner une idée, au Tarif Bleu d’EDF, le prix du kWh est porté à :  

  • 0,1841€ en heures pleines ;  
  • 0,1470 € en heures creuses.  

Il s’agit de l’abonnement le plus souscrit en France. Selon les données de la Commission de Régulation de l’Energie (CRE), au 31 décembre 2021, 64,5 % des Français sont encore clients du tarif réglementé de l’électricité, le Tarif Bleu d’EDF.  

Bon à savoir : Cette astuce est valable pour le reste de votre électroménager ainsi que pour la recharge de votre voiture électrique. En le faisant fonctionner pendant les heures creuses, cela permettra de minimiser vos dépenses.

3. Dégivrer le frigidaire 

Selon France Renov’ en Auvergne Rhône-Alpes « Lorsqu’une fine couche de givre apparaît dans votre congélateur ou votre réfrigérateur, sa consommation électrique augmente de 30 à 40% »*. Prenez la bonne habitude de laver et dégivrer régulièrement votre congélateur. Cela est aussi valable pour la partie réfrigérateur. De cette manière, ils vont consommer moins d’énergie et fonctionner plus longtemps.  

Pour ne pas oublier, vous pouvez prévoir cette séance de dégivrage juste avant vos vacances. Vous pourrez ainsi couper le frigidaire et le congélateur.  

 *Source

4. Faites tourner lave-vaisselle et lave-linge en mode éco

La manière dont vous allez programmer votre électroménager va aussi jouer sur votre facture énergétique. Au moment de vous servir de votre lave-vaisselle, votre lave-linge, ou votre sèche-linge, choisissez le mode éco. Bien que plus longs, ils lavent à plus basse température. Ils permettent d’économiser jusqu’à 45 % d’énergie par rapport au mode intensif.  

Le saviez-vous ? Pour économiser l’eau, il vaut mieux faire la vaisselle à la machine. En effet, en laissant ouvert le robinet une minute, on consomme environ 12 litres d’eau. A titre de comparaison, un lave-vaisselle récent utilise 10 à 12 litres d’eau parc cycle.  

5. Installer un thermostat connecté 

Par l’installation d’un thermostat sur votre chauffage ou un boîtier fil pilote sur vos radiateurs électriques, vous pouvez réguler sa consommation pendant vos absences mais aussi pendant la nuit. En optant pour un modèle connecté, vous pouvez même le régler à distance, depuis une application sur téléphone ou tablette, et tout autre support digital. Grâce à ce système, l’ADEME estime qu’on peut faire jusqu’à 15% d’économies d’énergie.  

Vous pouvez également réguler votre eau chaude de cette manière en installant des robinets thermostatiques (ou mitigeurs) dans votre salle de bain et votre cuisine.  

6. Consulter l’étiquette énergie des appareils avant d’acheter

Au moment de changer vos appareils électriques, pensez à consulter leur étiquette énergie. En optant pour des équipements avec une étiquette A, vous allez réduire votre consommation. Même s’ils sont souvent plus chers à l’achat, ils sont au final plus rentables car ils vont durer plus longtemps et consommer moins.  

7. Éteindre les appareils en veille

Les appareils en veille représentent 10% de notre facture d’électricité selon l’ADEME. En prenant l’habitude de les éteindre on peut faire de belles économies d’énergie. Pour les éteindre d’un seul coup, le plus simple est de les brancher sur une seule et même multiprise à interrupteur. Pensez aussi à débrancher vos chargeurs quand vous ne vous en servez pas.

8. Choisir des LED plutôt que des ampoules à incandescence 

Les ampoules à incandescence et les halogènes sont les plus énergivores du marché. En optant pour des ampoules basse consommation, des LED, vous réduisez votre consommation en matière d’éclairage. 

En effet, les LED consomment nettement moins d’électricité que les ampoules à incandescence. De la même manière, elles utilisent environ 10 fois moins d’énergie que les lampes fluocompactantes ou “basse consommation”.  

Prendre l’habitude d’éteindre une pièce derrière vous quand vous la quittez ou de dépoussiérer vos ampoules et vos abat-jours aide aussi à la réduction de votre consommation.  

9. Préférer le ventilateur à la climatisation

La climatisation est à utiliser avec parcimonie. En effet, ces appareils sont souvent très énergivores. Préférez avoir recours à un ventilateur dont la consommation électrique est vingt fois inférieure à celle d’un climatiseur, d’après l’ADEME. 

10. Optimiser la climatisation

Pour un usage efficace et plus écologique de votre climatisation, il faut éviter de la régler à une température trop basse.  

En cas de forte chaleur, l’ADEME recommande de régler sa clim sur 26 °C : « La réglementation impose que la pièce soit à une température de 26°C au plus bas et qu’il n’y ait pas plus de 5 à 7 °C de différence entre intérieur et extérieur. Respecter cette température de consigne permet aussi de faire des économies d’énergie. En passant la consigne de 22 °C à 26 °C, on divise même par deux la consommation électrique de la climatisation ». 

Pour une utilisation de votre climatisation encore plus efficace, pensez à fermer vos volets et vos fenêtres pendant la journée et préférez aérer le soir, quand il fait plus frais.  

11. Couvrir ses casseroles au moment de la cuisson

Le fait de couvrir ses casseroles et ses poêles permet d’accélérer la cuisson. Ainsi, vous consommez moins d’énergie. Selon le Ministère de la Transition Énergétique, ce simple geste permet de réduire par 4 l’énergie consommée par la cuisson. De ce fait, on évite aussi de faire grimper la température intérieure l’été. 

12. Lancer la pyrolyse du four juste après la cuisson

La pyrolyse est une méthode qui consiste à monter la température du four jusqu’à 500 °C. Cette chaleur extrême élimine toutes les graisses que le nettoyage automatique des fours n’arrive pas à retirer. 

Pour économiser de l’énergie, vous pouvez lancer la pyrolyse juste après avoir utilisé le four à des fins de cuisson. Vous vous épargnez ainsi un temps de préchauffage. 

13. Prendre des douches plutôt que des bains

En préférant des douches aux bains, on économise l’eau mais on économise aussi de l’électricité puisqu’on sollicite moins le ballon d’eau chaude. Comme l’explique l’ADEME, « une douche rapide consomme de 35 à 60 L d’eau quand un bain consommera a minima 150 L ». 

Pour chauffer un mètre cube d’eau de 15°C à 40°C, on consomme 32,5 kWh d’électricité. Cela représente 4,9 kWh d’électricité pour un bain contre 1,14 pour une douche de 35 litres.  

Bon à savoir : En matière de consommation d’eau, vous pouvez aussi fermer les robinets quand vous brossez vos dents, savonnez vos mains ou lavez la vaisselle, et installer une chasse d’eau à double débit.  

14. Réaliser des travaux de rénovation énergétique

La rénovation énergétique permet de renforcer l’efficacité du bâtiment. En isolant votre maison et en changeant le système de chauffage et de production d’eau chaude vous pouvez réduire considérablement votre facture. La fondation Abbé Pierre, spécialiste du mal-logement, estime qu’un logement rénové permet d’induire jusqu’à 60% d’économies d’énergie par an.   

Pour encourager les ménages à réaliser ce type de travaux, l’État a mis en place des aides financières, comme la Prime Énergie ou encore MaPrimeRénov’. Ces aides peuvent se cumuler et offrir un reste à charge très faible au consommateur. Elles prennent en charge diverses opérations allant de l’installation d’un chauffe-eau économique, comme un ballon thermodynamique, à la pose d’une chaudière bois, en passant par l’isolation des combles.  

Afin de savoir quels travaux prioriser, vous pouvez réaliser un audit énergétique. Cette étude mettra en relief, les ponts thermiques de la maison et les équipements énergivores.  

15. Installer des lampes solaires dans son jardin 

L’installation de lampes solaires est une astuce écologique pour éclairer une partie ou la totalité de votre jardin. Ces lampes vont fonctionner comme un panneau solaire : elles vont capter la lumière dans la journée, afin de produire de l’électricité qui servira à faire fonctionner les lampes la nuit. Cette astuce permet de profiter de l’énergie gratuite et renouvelable du soleil pour éclairer vos extérieurs sans frais.

16. Installer des panneaux solaires en autoconsommation

En installant des panneaux solaires sur son toit en autoconsommation, on peut réduire sa facture d’électricité. Les retours d’expérience montrent que le taux d’autoproduction, c’est-à-dire la part de la production consommée sur la consommation totale, est de l’ordre de 30%. Ainsi, cette énergie produite et consommée localement prouve, sur la facture, les économies d’énergie liées aux panneaux solaires.

Le reste de la production peut être vendu au réseau en obligation d’achat (EDF OA). Ce faisant, on génère un revenu passif pour faire baisser le montant de l’installation photovoltaïque.

 

Intéressé par l’autoconsommation ? 

Confiez votre projet d’installation de panneaux solaires à EDF ENR. Nos experts vous aideront à bien dimensionner le projet pour s’adapter à la superficie de votre toiture, votre consommation et votre budget.

N’hésitez pas à faire une simulation en ligne pour estimer vos futures économies d’énergie ou à contacter* l’un de nos conseillers au 0 805 550 000 pour échanger autour de votre projet.

*Service et appel gratuits du lundi au vendredi de 9h00 à 19h00.

 

Et vous ? Quelles économies pourriez-vous réaliser ?

Réalisez votre simulation

Appeler un conseiller pour échanger autour de mon projet*

*Service et appel gratuits du lundi au vendredi de 9h00 à 19h00 et le samedi de 9h00 à 13h00.

Vous êtes déjà client EDF ENR ?

Contactez le service client au

Du lundi au vendredi de 9h00 à 19h00 et le samedi de 9h00 à 13h00 (Service gratuit + prix appel).

Réaliser une simulation personnalisée !
Gratuite et immédiate
3 minutes 3 minutes
Réalisez votre simulation