Conseils & Actus
Consommation de la climatisation : Que consomme un climatiseur ?

Que consomme un climatiseur ?

Vous avez beau suivre à la lettre les bons conseils pour maintenir votre logement frais l’été et mettre en pratique les gestes écoresponsables pour limiter vos consommations en période de fortes chaleurs : rien n’y fait. Quand les épisodes de canicule s’éternisent, votre logement emmagasine la chaleur et vous songez à la climatisation. Mais alors, comment choisir convenablement son système de climatisation ? Comment décrypter les étiquettes de performance énergétique des différents modèles de climatiseurs ? D’ailleurs, ça consomme beaucoup d’électricité un climatiseur ? Et, finalement, combien ça coûte un été de clim ?

Comment fonctionne une climatisation ou une pompe à chaleur ?

La pompe à chaleur air-air, communément appelé « clim réversible », est un système de chauffage et de rafraîchissement.

Comme son nom le laisse entendre, la clim réversible permet de rafraîchir un espace quand il fait trop chaud, mais aussi de le réchauffer quand il fait trop froid. Sa fonction première est le rafraîchissement mais en cas de températures très basses l’hiver, la clim réversible peut devenir un chauffage d’appoint idéal et peu énergivore.

Le fonctionnement d’une clim réversible repose sur la présence d’un compresseur (qui compresse les calories de l’air) et d’un fluide frigorigène dans l’appareil. Pour bien comprendre le fonctionnement d’un climatiseur, imaginez un frigo. Pour maintenir une température basse et constante à l’intérieur du frigo, le système de réfrigération évacue de la chaleur à l’extérieur, à l’arrière du frigo. De la même façon, une climatisation classique évacue la chaleur qu’elle produit pour maintenir votre logement frais à l’extérieur. Quand la clim est réversible, vous pouvez inverser le système au besoin : la chaleur se diffuse dans votre habitation et l’air frais est évacué dehors, via une unité extérieure.

Comment calculer la consommation de votre clim ?

Selon la configuration de votre logement, il vous faudra choisir un modèle de climatiseur plus ou moins puissant. Les modèles de climatiseurs varient entre 1 500 et 4 000 watts.

Plus un climatiseur est puissant, plus il consomme d’électricité. En revanche, une puissance trop faible amène le climatiseur à fonctionner en surrégime et donc à surconsommer. Objectif : trouver le bon appareil pour le bon espace. Nous vous conseillons de prévoir 100W à 130W par mètre carré pour une hauteur sous plafond de 2,50 m.

Pour une installation optimale et adaptée, nous vous recommandons de faire réaliser un bilan thermique auprès d’un professionnel.

Consommation climatisation combien coûte un été de climatisation ?

Même si les systèmes de clim sont de plus en plus performants, un climatiseur reste un appareil énergivore. En moyenne, pour une utilisation d’environ 4 heures par jour, votre facture d’électricité augmentera d’environ 15 % par mois. Et si vous faites tourner la clim plus de 4 heures par jour, comptez plutôt une augmentation mensuelle de 25 %.

Il s’agit d’une moyenne, l’impact sur votre facture d’électricité est plus ou moins important en fonction de la puissance de votre clim et de votre fournisseur d’électricité.

Pour un été climatisé au tarif réglementé EDF* comptez autour de :

  • 105 euros pour un climatiseur d’une puissance de 1500 watts
  • 180 euros pour une puissance de 2500 watts
  • 250 euros pour puissance de 3500 watts
  • 280 euros pour une puissance de 4000 watts

* Prix des consommations TTC hors abonnement, 90 jours, 5 heures par jour pour un compteur 6 kVA, tarif base. Prix mis à jour en mai 2021.

Bien choisir sa climatisation : lisez bien l’étiquette énergie

Selon la configuration de votre logement, il vous faudra choisir un modèle de climatiseur plus ou moins puissant, plus ou moins performant.

La classe énergétique du climatiseur va vous permettre de choisir un appareil proposant le meilleur rendement. Par un exemple, un climatiseur étiqueté classe énergétique A aura un meilleur rendement qu’un climatiseur classé C de puissance similaire.

Quand on s’intéresse à la performance énergétique d’une clim, des indicateurs fiables vous permettront de choisir des modèles plus ou moins énergivores. Cela dépend également si vous optez pour une climatisation classique, c’est-à-dire d’une climatisation électrique, ou bien d’une climatisation réversible, c’est-à-dire d’une pompe à chaleur air-air. Les deux principales caractéristiques à connaître pour juger de la performance d’une pompe à chaleur air-air sont :

  • Le coefficient de performance (COP)indiqué en valeur saisonnière (SEER pour le rafraîchissement et SCOP pour le chauffage) indique le nombre de kWh de chaleur produits, pour 1 kWh d’électricité consommée. Un COP supérieur à 3,6 est la certitude d’un système très performant.
  • La puissance frigorifique exprimée en kilowatts (kW) représente la capacité de production de chaleur de la pompe à chaleur  : la puissance moyenne des pompes à chaleur air-air se situe entre 2 et 20 kW.

Regardez aussi de plus près le taux de déshumidification du climatiseur, exprimé en litres par jour (l/j). Plus le taux est élevé, plus la quantité d’humidité contenue dans l’air sera importante. Donc, si vous recherchez une clim capable de réguler l’hygrométrie à la maison, misez sur un appareil avec un taux élevé.

Bon à savoir : La pompe à chaleur air-air proposée par EDF ENR est également dotée de filtres capables de détruire la plupart des bactéries et virus présents dans l’air grâce à un puissant champ électrique. Des électrodes de tungstène sont utilisées car elles sont particulièrement efficaces pour détruire efficacement les bactéries, virus, allergènes, moisissures, poussières et particules fines PM 2.5 !

Les climatiseurs font toujours un peu de bruit. Soyez attentifs aux décibels (dB) indiqués sur votre appareil. À titre indicatif, une climatisation dite « silencieuse » affiche un volume sonore moyen entre 20 et 30 dB.

Les différents types de climatiseurs

Avant d’opter pour un système de climatisation, un état des lieux s’impose. Il existe deux grandes familles de climatiseurs réversibles réunies sous l’appellation « split » – qui signifie « séparé » en anglais. Comme leur nom l’indique, les climatiseurs split sont constitués d’une unité extérieure, comprenant le moteur de la clim, et d’une ou plusieurs unités intérieures, réparties dans les différentes pièces du logement.

Le climatiseur monosplit

Il est conçu pour rafraîchir une seule pièce. La clim réversible mono split est le système le plus vendu en France. Une unité est installée à l’intérieur et une autre unité en extérieur.

Le climatiseur multisplit

Idéal pour climatiser plusieurs pièces. Il fonctionne avec une unité en extérieur et plusieurs unités en intérieur, 2 à 5 en général. Sachez que certains systèmes multisplit sont modulables : vous pourrez d’abord installer une unité extérieure et rajouter progressivement des unités intérieures, en fonction de vos besoins.

Comment choisir votre climatiseur split ?

Plusieurs critères entrent en ligne de compte et jouent sur la consommation finale de l’installation :

  • Le climatiseur mural : qui s’installe directement sur le mur comme son nom l’indique. Il existe des modèles plus ou moins compacts.
  • Le climatiseur gainable : presque invisible puisqu’il est installé dans un faux-plafond. Il est privilégié dans les constructions neuves, car son installation nécessite de gros travaux.
  • Le climatiseur mobile : vous pouvez le déplacer dans la pièce grâce à ses roulettes. Il est relié à l’extérieur par une gaine d’évacuation. Il s’agit plutôt d’une climatisation d’appoint.
  • Le climatiseur cassette : très puissant, il est privilégié pour les grandes pièces et les grands volumes. Il est intégré au plafond et de fait, assez discret.

 

Ai-je droit à la pompe à chaleur à 1 euro ?

Depuis octobre 2020, tous les propriétaires de leur résidence principale ont accès aux aides et subventions à la rénovation énergétique des logements. La prime est versée par l’Anah, l’agence nationale de l’habitat, dès la fin des travaux. Le montant de l’aide varie en fonction des revenus du ménage.

Bon à savoir : EDF ENR se charge des démarches administratives pour ses clients et déduit directement le montant des primes accordées sur le devis. 

 

Quels sont les impacts de la clim sur l’environnement ?

La vente des systèmes de clim augmente à mesure que les températures augmentent. Indispensable dans certains cas, les climatiseurs ont aussi un coût écologique. En rejetant l’air chaud dehors, ils contribuent paradoxalement à l’augmentation de températures extérieures, au risque de créer des îlots de chaleur.
Une fois échappés dans l’atmosphère, lors des pannes par exemple, les fluides frigorigènes des clims sont de puissants gaz à effet de serre. L’ADEME prévoit d’ailleurs une émission de plus de 5 millions de tonnes équivalent CO2 de fluides frigorigènes en 2025.
Enfin, les clims consomment beaucoup d’énergie. À tel point que l’on constate un pic de consommation d’électricité l’été. Vous pouvez à ce titre faire des économies d’énergie en raccordant votre climatiseur à des panneaux solaires.

Comment réduire la consommation d’un climatiseur ?

Vous pouvez réduire l’empreinte carbone de votre climatisation en adoptant de bons réflexes.

Surveiller les écarts de température : en matière de clim, il est conseillé de limiter l’écart de température intérieur/extérieur à 8 °C maximum. Exemple : s’il fait 33°C dehors, ne réglez pas votre climatisation en-dessous de 25 °C. Cela vous permettra de réduire votre consommation d’électricité tout en conservant une vraie impression de fraîcheur.

Fermez bien sûr les portes et fenêtres quand la clim tourne ! Il est même préférable de fermer les volets afin de filtrer les rayons solaires.

Enfin, veillez à l’entretien régulier de votre appareil – à commencer par le nettoyage des filtres – pour limiter la consommation d’énergies et limiter les risques de fuite des fluides frigorigènes.

Et pour aller encore plus loin, misez sur l’électricité verte en raccordant votre pompe à chaleur à des panneaux solaires ! En effet, le fait de coupler une pompe à chaleur avec des panneaux photovoltaïques permet d’augmenter son autoconsommation et donc, ses économies.

 

EDF ENR répond à vos besoins

L’installation d’une climatisation réversible doit être assurée par un professionnel qualifié, d’autant que l’intervention sur des circuits frigorifiques comporte des risques. EDF ENR a développé son offre de pompe à chaleur air/air avec Mitsubishi : la qualité de deux experts réunis pour un projet sur-mesure, du diagnostic à l’entretien, en passant par la pose et le raccordement.
Vous êtes intéressés ? Contactez directement à un conseiller EDF ENR au 0 805 550 000* ou réaliser 
une simulation en ligne.

*service et appel gratuits du lundi au vendredi de 9h00 à 19h00 et le samedi de 9h à 13h.

 

Et vous ? Quelles économies pourriez-vous réaliser ?

Réalisez votre simulation

Appeler un conseiller pour échanger autour de mon projet*

*Service et appel gratuits du lundi au vendredi de 9h00 à 19h00 et le samedi de 9h00 à 13h00.

Vous êtes déjà client EDF ENR ?

Contactez le service client au

Du lundi au vendredi de 9h00 à 19h00 et le samedi de 9h00 à 13h00 (Service gratuit + prix appel).

Réaliser une simulation personnalisée !
Gratuite et immédiate
3 minutes 3 minutes
Réalisez votre simulation