Conseils & Actus
Quelle est la consommation moyenne d’un chauffage électrique ?

Tout savoir sur la consommation d’une maison chauffée à l’électricité

Le chauffage représente environ 66 % de nos dépenses en énergie selon l’ADEME, en 2022. L’Agence de la Transition Écologique précise d’ailleurs qu’une maison présente une consommation moyenne de chauffage électrique de 4 312 kWh par an. Il s’agit là d’un chiffre global. Comment calculer la consommation moyenne d’un chauffage électrique de son logement ? Quel est l’impact sur la facture ? Comment optimiser les consommations de chauffage ? EDF ENR vous répond dans ce guide.

Chauffage électrique : une consommation selon la surface et l’isolation de la maison

D’un logement à l’autre, la facture de chauffage n’est jamais la même. En effet, il faut savoir que la consommation du chauffage électrique d’une maison varie selon deux paramètres :

  • La surface de la maison. Plus le logement est grand, plus les besoins en chauffage sont importants ;
  • La qualité de l’isolation. Une bonne isolation permet de faire barrage aux déperditions thermiques. L’hiver, la maison conserve mieux l’air chaud. L’été vous êtes protégé contre la canicule.

À moins d’avoir entamé des travaux de rénovation énergétique, l’isolation dépend avant tout de l’année de construction de votre maison. Dans sa base carbone, l’ADEME fait une distinction entre les maisons construites avant 1975 et celles construites après 1975. En effet, la première réglementation thermique (RT) date de 1974. Avant cette date, l’isolation n’était pas prise en compte dans le cadre réglementaire de la construction de bâtiments neufs.

Voici les valeurs que recense l’ADEME concernant la moyenne française de consommation d’énergie au m² pour un chauffage électrique :

Année de construction

kWh/m².an – moy

Maisons avant 1975 150
Maisons après 1975 106

Quelle consommation électrique moyenne pour le chauffage d’une maison de 100 m² ?

Grâce aux données proposées par l’ADEME, il est facile de calculer la consommation d’une maison de 100 m². Il suffit de multiplier la surface par la consommation électrique moyenne en kWh par m2 et par an.

Si l’on suit ce raisonnement, une maison de 100 m² construite avant 1975 consomme environ 15 000 kWh d’électricité par an pour le chauffage (100 x 150 = 15 000). Une maison plus récente est moins énergivore. Elle consomme 10 600 kWh d’électricité à l’année (100 x 106 = 10 600).

Une fois la consommation déterminée, il est possible d’en calculer l’impact sur la facture. Admettons que les occupants de la maison disposent d’un abonnement au tarif réglementé de vente (TRV) de l’électricité. Selon la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE), il s’agit du tarif le plus souscrit en France. Au 31 mars 2022, encore 64 % des ménages sont clients du Tarif Bleu d’EDF.

Le prix du kWh d’électricité en option base au tarif réglementé de l’électricité est de 0,1740 €, au 1er novembre 2022. En multipliant la consommation du chauffage par le prix du kWh, on peut déterminer le montant de la facture de chauffage.

Pour la maison datant d’avant 1975, la facture moyenne de chauffage électrique est de 2 610 € par an (15 000 x 0,1740 = 2 610). Concernant la maison d’après 1975, la facture est de 1 844,4 € à l’année (10 600 x 0,1740 = 1 844,4).

Et pour une maison de 200 m² ?

Pour une maison de 200 m², les calculs sont exactement les mêmes. La consommation moyenne de chauffage électrique pour un bâtiment d’avant 1975 sera de 30 000 kWh à l’année, soit une facture de 5 220 €. Pour une maison d’après 1975 de la même surface, comptez une consommation moyenne de 21 200 kWh pour une facture de 3 688,8 €.

Évaluer la consommation énergétique d’un logement avec le DPE

Les données de la base carbone ADEME permettent d’estimer la consommation de chauffage, mais elles restent assez larges. En effet, entre 1975 et 2022, les réglementations thermiques ont évolué. Pour calculer la consommation électrique de votre logement, vous pouvez utiliser un autre outil : le diagnostic de performance énergétique (DPE). Le DPE donne des classes de consommation plus précises. Elles vont de A à G. Celles-ci sont indiquées par l’étiquette DPE selon les modalités précisées dans le tableau ci-dessous.

Classe énergétique Consommation énergétique de votre logement par m² Consommation moyenne chauffage électrique d’un logement de 100 m² Montant de la facture de chauffage électrique au tarif réglementé d’EDF (en option base au 1er novembre 2022)
A 0 à 50 kWh/m² 0 à 5 000 kWh Jusqu’à 870 €
B 51 et 90 kWh/m² 5 100 kWh à 9 000 kWh De 887,4 € à 1 566 €
C 91 à 150 kWh/m² 9 100 kWh à 15 000 kWh 1 583,4 € à 2 160 €
D 151 à 230 kWh/m² 15 100 kWh à 23 000 kWh 2 627,4 € à 4 002 €
E 231 à 330 kWh/m² 23 100 kWh à 33 000 kWh 4 019,4 € à 5 742 €
F 331 à 450 kWh/m² 33 100 kWh à 45 000 kWh 5 759,4 € à 7 830 €
G 451 kWh/m² et plus Plus de 45 100 kWh 7 847,4 €

 

Le DPE fait partie des diagnostics immobiliers obligatoires. Si vous êtes propriétaire, il vous a été fourni au moment de la vente de la maison. Si vous êtes en contrat de location, le propriétaire doit vous l’avoir transmis avant la signature du bail.

Comment calculer la consommation d’électricité d’un radiateur ?

Afin de mesurer la consommation de chauffage électrique de son logement, on peut aussi procéder manuellement. Pour cela, il faut calculer la consommation de chaque radiateur électrique. Ce calcul reste très simple à effectuer, il suffit d’utiliser la formule suivante :

Consommation électrique du radiateur = Puissance du radiateur en watts (W) x Temps d’utilisation en heures  x nombre de jours d’utilisation dans l’année / 1000

Prenons l’exemple d’un radiateur électrique de 1 800 Watts. Celui-ci est allumé 6 heures par jour pendant 150 jours par an.

1800 x 6 x 150 / 1000 = 1 620 kWh

Ce radiateur consomme 1 620 kWh de chauffage électrique à l’année. En additionnant le résultat de chaque radiateur, vous pourrez estimer votre consommation électrique.

Quelle est la consommation moyenne d’un radiateur électrique ?

Cela dépend de la puissance de l’appareil. Celle-ci est exprimée en Watts sur la fiche technique de l’équipement. Un radiateur électrique peut présenter des rangs de puissance de 750 watts, 1000 watts à plus de 2 000 watts.

Pour en connaître la consommation en kWh, il suffit de multiplier par 1 (une heure de temps) et de diviser par 1000. Illustration avec un radiateur de 1 200 watts :

1 200 x 1 / 1000 = 1,2 kWh. Par heure de fonctionnement ce radiateur présente une consommation moyenne de 1,2 kWh.

Comment choisir son radiateur électrique ?

La performance de vos radiateurs influe sur votre consommation d’électricité. C’est pourquoi, au moment de changer vos radiateurs, il faut opter pour un système de chauffage électrique économique.

Pour bien choisir votre dispositif de chauffage, il faudra prendre en compte les paramètres suivants :

  • La surface de la pièce et la qualité de l’isolation de la maison, pour déterminer la bonne puissance de chauffe ;
  • L’usage de la pièce et les temps d’occupation. Par exemple, dans une salle de bain, vous avez tout intérêt à installer un sèche-serviette programmable ;
  • Le type de radiateur (radiateur à inertie, radiateur à accumulation, panneaux rayonnants) ;
  • Les options sur le modèle (thermostat connecté, détecteur de présence, etc.) ;
  • Votre budget.

Dans la mesure du possible, essayez de vous tourner vers des radiateurs électriques connectés. Bien que plus chers à l’achat, ils permettent de réduire la facture d’électricité. Vous pourrez les piloter à distance et adapter le chauffage à votre emploi du temps. Selon l’ADEME, l’usage d’un thermostat connecté permet de faire jusqu’à 15 % d’économies d’énergie à l’année.

Comment réduire la consommation de votre chauffage électrique ?

Le choix des radiateurs vous permet d’optimiser la facture de chauffage. En mettant en place quelques gestes responsables, vous pourrez diminuer encore plus votre consommation de chauffage électrique.

1. Bien choisir la température pour économiser le chauffage électrique

Dans une optique d’économiser l’électricité dans la maison, la première étape est de bien régler la température de consigne. Mais alors quelle est la bonne température à adopter ? Cela dépend de la pièce dans laquelle vous vous trouvez.

L’ADEME recommande :

  • 17°C dans les chambres ;
  • 19°C à 21°C dans les pièces à vivre ;
  • 22°C dans la salle de bain en cours d’utilisation, 17°C le reste du temps.

Chauffer à la juste température permet de réduire la consommation. Un degré en moins au radiateur permet de faire jusqu’à 7 % de gains sur la facture de chauffage.

2. Fermer les volets

Les fenêtres sont des ponts thermiques. Elles constituent jusqu’à 15 % des déperditions thermiques. Pour conserver la chaleur chez vous, il est conseillé de fermer les volets la nuit. D’après l’ADEME, cela permet d’enregistrer « jusqu’à 60 % en moins de déperditions de chaleur par les fenêtres ».

3. Bien aérer la maison

Fermer les volets ne doit pas vous empêcher de bien aérer la maison au quotidien. En effet, ouvrir les fenêtres 10 minutes par jour permet de faire baisser le taux d’humidité de la maison.

Un air sec est bien plus facile à chauffer. Il sera donc plus facile pour le radiateur d’atteindre la température de consigne. Vous pourrez ainsi faire baisser un peu votre consommation de chauffage.

En outre, vous pouvez ainsi prévenir la formation de moisissures et de champignons pouvant altérer la charpente du bâtiment.

4. Mettre le radiateur hors gel en cas d’absence

En cas d’absence prolongée, nous vous déconseillons d’éteindre les radiateurs. Si ce geste peut vous faire faire des économies de chauffage, l’hiver, il peut être dangereux pour votre maison. En effet, si la maison est mal isolée, vous encourez un risque de gel des canalisations et des tuyaux d’eau chaude. Cela peut engendrer un dégât des eaux.

Préférez placer les radiateurs en mode hors gel. Ils maintiendront une température de consigne aux alentours de 8°C à 12°C.

5. Installer des panneaux solaires en autoconsommation

Pour optimiser votre consommation de chauffage électrique, vous pouvez installer des panneaux photovoltaïques. Ils viendront produire de l’électricité verte pour alimenter vos radiateurs. En faisant coïncider production photovoltaïque et utilisation des radiateurs, vous pouvez diminuer les dépenses en chauffage. Un ménage peut faire jusqu’à 70 % d’économies d’énergie grâce aux panneaux solaires.

Les dispositifs photovoltaïques vous permettent d’améliorer le DPE de la maison. Cela vous permet de réduire votre empreinte carbone.

Passez au solaire en toute sérénité

Vous aimeriez vous lancer dans l’autoconsommation, mais avez quelques doutes ? Cela est normal. Pour bénéficier d’un accompagnement à chaque étape de votre projet, nos Conseillers Solaires EDF ENR sont à votre disposition. Prix d’un générateur solaire, modalités d’installation chez vous, aides disponibles… Nous sommes toujours là pour vous répondre et traitons chacun de nos clients avec la même rigueur.

Pour toutes demandes, contactez-nous via notre simulateur en ligne ou directement par téléphone au 0 805 550 000 (service et appel gratuits du lundi au vendredi de 9h à 19h et le samedi de 9h à 13h).

 

 

Et vous ? Quelles économies pourriez-vous réaliser ?

Réalisez votre simulation

Appeler un conseiller pour échanger autour de mon projet*

*Service et appel gratuits du lundi au vendredi de 9h00 à 19h00 et le samedi de 9h00 à 13h00.

Vous êtes déjà client EDF ENR ?

Contactez le service client au

Du lundi au vendredi de 9h00 à 19h00 et le samedi de 9h00 à 13h00 (Service gratuit + prix appel).

Réaliser une simulation personnalisée !
Gratuite et immédiate
3 minutes 3 minutes
Réalisez votre simulation