Conseils & Actus
Comment calculer la consommation d’un radiateur électrique ?

Connaître la consommation d’un radiateur électrique

Le chauffage électrique représente 27,6 % de la consommation d’électricité d’un ménage selon le panel des usages électrodomestiques de l’Ademe. Et bien évidemment, la performance des radiateurs va jouer sur le montant de la facture. Comment calculer la consommation d’un radiateur électrique ? Quelles sont les stratégies à mettre en place pour réduire la facture de chauffage ? EDF ENR vous apporte son éclairage dans cet article !

Les différents types de radiateurs électriques

La consommation d’un radiateur électrique dépend du type d’appareil que vous utilisez. Au même titre que les voitures, plus le modèle est ancien, en général, plus il a tendance à consommer d’énergie. On distingue plusieurs types de radiateurs électriques :

  • Le convecteur ;
  • Le radiateur à inertie ;
  • Le radiateur à accumulation.

Ils présentent des caractéristiques différentes.

Le convecteur

Parfois appelé « grille-pain », le convecteur est un radiateur électrique qui fonctionne par convection, comme son nom l’indique. Il récupère l’air de la pièce par le bas du radiateur qu’il fait monter en température à l’aide d’une résistance. Il le rejette ensuite par le haut.

Ce mode de chauffage est souvent synonyme d’inconfort thermique. En effet, la chaleur dégagée par le convecteur électrique a tendance à monter vers le plafond au lieu de distribuer avec homogénéité dans la pièce. De ce fait, cela peut créer une sensation de « pieds froids ».

Les convecteurs sont aussi les radiateurs électriques les plus anciens. Ils ont été développés dans les années 1960 et massivement installés dans les foyers à partir des années 1970, suite aux chocs pétroliers.

Aujourd’hui, ils sont considérés comme obsolètes. Si vous vous chauffez encore à l’aide de convecteurs, il convient de les remplacer par des modèles moins énergivores.

Le radiateur à inertie

Le radiateur à inertie est un radiateur fabriqué dans un matériau inerte comme la céramique ou la pierre de lave, par exemple. Une résistance électrique le fait monter en température et il emmagasine la chaleur dans son corps de chauffe et la restitue progressivement.

Ainsi, il peut continuer à chauffer même lorsque la résistance est éteinte. En cela, il peut optimiser sa consommation électrique. C’est un chauffage électrique économique.

Le radiateur à accumulation

Enfin, le radiateur à accumulation est un radiateur massif. Il est fabriqué avec des briques réfractaires qui en font un appareil très lourd. Ces briques conservent la chaleur que le radiateur peut ensuite distribuer progressivement.

En général, on le branche en heures creuses pour lui permettre d’accumuler de la chaleur. Il fonctionne ensuite également en heures pleines sans avoir besoin d’allumer la résistance. La consommation de ce radiateur électrique est donc minime.

Puissance et consommation électrique d’un radiateur

D’après l’Ademe, le chauffage électrique consomme 4 312 kWh d’électricité par an dans une maison et 1 719 kWh en appartement. Il s’agit là de moyennes. Elles ne représentent pas forcément la consommation de votre logement. Pour vous donner une idée de votre facture de chauffage, il faut calculer la consommation de vos radiateurs électriques.

Cela dépend de deux variables :

  • La puissance. Exprimée en Watts (W) ou kilowatts (kW), la puissance correspond à la quantité d’énergie maximale d’énergie fournie par un appareil électrique lorsqu’il fonctionne dans des conditions normales. Plus cette puissance nominale est importante, plus l’appareil est efficace.
  • La durée d’utilisation. Plus on utilise le radiateur, plus il consomme.

Pour mesurer la consommation d’un appareil électrique, on se base donc sur le calcul suivant :

Nombre d’heures d’utilisation par jour x nombre de jours par an d’utilisation x puissance de l’appareil électrique en W / 1 000  = Consommation en kWh

Supposons que vous avez un radiateur électrique de 2000 Watts de puissance. Vous l’utilisez 180 jours par an à raison de 8 heures par jour.

8 x 180 x 2000 / 1000 = 2 880 kWh

Dans cet exemple, le radiateur consomme 2 880 kWh d’électricité par an.

Consommation de votre chauffage électrique : le calcul en €

Une fois que l’on connaît la consommation d’un radiateur électrique en kWh, il est facile d’en mesurer l’impact sur la facture d’électricité. Pour ce faire, il faut procéder à un calcul simple. Il suffit de multiplier les données de consommation en kWh par le prix du kWh.

Reprenons l’exemple précédent. En option base, au tarif réglementé de l’électricité, le Tarif Bleu d’EDF, le prix du kWh est de 0,1740 € (en décembre 2022). 2 880 x 0,1740 = 501,12.

Attention, si vous avez souscrit un contrat en heures pleines / heures creuses, il faudra estimer la quantité d’électricité consommée en heures creuses et la quantité en heures pleines. Ensuite, il faut multiplier chaque quantité par le prix du kWh qui correspond.

Admettons que sur les 2 880 kWh consommés par le radiateur 50 % ont lieu en heures creuses et 50 % en heures pleines. Au tarif réglementé de vente (TRV), le prix du kWh est de 0,1470 € en heures creuses et 0,1841 € en heures pleines.

  • 1 440 x 0,1470 = 211,68 €
  • 1 440 x 0,1841 = 265,10 €

Cela représente une facture de chauffage de 476,78 € à l’année.

Bien choisir son radiateur

Pour bien choisir votre radiateur, plusieurs éléments sont à prendre en compte :

  • La puissance en fonction de la surface de la pièce ;
  • L’usage du radiateur ;
  • Le budget dont vous disposez.

Quelle puissance pour mon radiateur électrique ?

Afin de bien se chauffer et d’éviter les surconsommations au niveau du radiateur électrique, il faut calculer les besoins en chauffage de votre logement, pièce par pièce. Pour cela, on doit prendre en compte :

  • La surface de la pièce ;
  • La hauteur sous plafond ;
  • La qualité de l’isolation ;
  • Le climat extérieur ;
  • La température de consigne désirée.

Pour vous faire une idée approximative, vous pouvez vous baser sur un ratio de 1000 W pour 10 m². Mais, pour trouver la puissance adéquate, le mieux reste de faire appel à un professionnel.

Quelle radiateur pour quelle pièce ?

En outre, il faut prendre en compte l’usage que vous allez faire du radiateur, en fonction de votre budget. Pour chauffer, une pièce de vie comme le salon ou une chambre, le mieux reste d’opter pour un radiateur à inertie ou un radiateur à accumulation. Ils montent progressivement en température et proposent une chaleur douce et homogène.

Dans la salle de bain, le plus pratique reste souvent le sèche-serviette. Il vous permet de programmer la température en fonction de vos heures de toilettes et d’organiser l’espace.

Enfin, pour un usage ponctuel, par exemple pour chauffer un atelier de temps en temps ou la cave, vous pouvez vous équiper d’un petit convecteur mobile ou d’un radiateur soufflant. À l’achat, ce sont les moins chers. Ils montent très vite en température et peuvent servir d’appoint.

Est-ce que votre chauffage électrique consomme trop ?

Si vous êtes équipé de convecteurs, il y a de fortes chances que votre système de chauffage soit ancien. Il est donc probable que vous consommiez bien plus qu’avec des radiateurs de dernière génération.

Ces radiateurs montent rapidement en température, mais ne présentent aucune inertie thermique. Autrement dit, ils n’emmagasinent pas la chaleur et sollicitent la résistance en continu. De ce fait, ils consomment énormément d’électricité.

C’est d’autant plus le cas si vous vivez dans un logement mal isolé. Pour atteindre la température de consigne idéale, vous devrez consommer plus d’énergie si l’isolation est vétuste.

Comment réduire la consommation d’un radiateur électrique ?

Le chauffage reste le poste de consommation le plus important. Pour économiser de l’électricité à la maison, il convient de mettre en place quelques bons gestes. Quels sont-ils ?

Baisser la température de chauffage

Afin réduire la facture de chauffage, il faut commencer par chauffer à la bonne température. Pour cela, réglez vos radiateurs électriques selon les recommandations de l’Ademe :

  • 17°C dans les chambres ;
  • 22°C dans la salle de bain en cours d’utilisation, 17°C hors utilisation ;
  • 19°C dans les pièces à vivre.

Sachez qu’un degré en moins au thermostat peut induire jusqu’à 7 % d’économies d’énergie.

Utiliser un thermostat connecté

Piloter le chauffage en fonction de vos besoins vous permet d’optimiser la consommation du radiateur électrique. A l’aide d’un thermostat connecté, vous pouvez le programmer depuis votre téléphone ou votre tablette et ajuster la température de votre logement en fonction de vos heures de présence et d’absence.

Cet outil domotique est synonyme d’économies d’énergie. En couplant vos radiateurs électriques à un thermostat connecté, on peut diminuer jusqu’à 15 % la facture d’électricité.

Utiliser une solution d’effacement

L’effacement résidentiel consiste à couper ses radiateurs quelques minutes pour soulager le réseau électrique lors des pointes de consommation. Ce geste solidaire permet d’éviter une tension sur le réseau qui peut se traduire par un black-out, une coupure généralisée.

Concrètement, la solution d’effacement prend la forme d’un boitier relié à vos radiateurs. Lorsqu’il reçoit un signal de la part de RTE, le gestionnaire de transport, le boitier coupe le radiateur quelques minutes. La coupure est trop brève pour vous faire perdre en température et impacter sur le confort.

En France, l’opérateur d’effacement le plus connu reste Voltalis. Rémunérée par RTE, cette entreprise propose une solution d’effacement gratuite pour les ménages qui peut se traduire par une économie d’énergie allant jusqu’à 15 % par an.

Isoler son logement

On l’a expliqué, la qualité de l’isolation va venir jouer sur la consommation de vos radiateurs électriques. C’est pourquoi, il peut être bon d’envisager des travaux de rénovation énergétique. Par exemple, en procédant à l’isolation des murs, vous pouvez réduire jusqu’à 25 % les déperditions thermiques.

Pour financer les travaux, vous pouvez vous tourner vers des aides à la rénovation énergétique comme les primes certificats d’économies d’énergie (CEE) ou encore MaPrimeRénov’. Ces subventions sont cumulables. Leur montant dépend de votre niveau de revenus et des travaux menés.

Passer à l’autoconsommation photovoltaïque

Enfin, pour réduire votre facture de chauffage électrique, vous pouvez installer des panneaux solaires photovoltaïques en autoconsommation. Sous l’effet des rayons du soleil, ils produisent de l’électricité verte qui viendra alimenter vos radiateurs électriques et l’ensemble de vos appareils électroménagers. Par ce biais, vous pouvez faire jusqu’à 70 % d’économies*sur votre consommation d’énergie électrique à l’année.

Pour vous inciter à vous équiper de panneaux solaires, les autorités publiques ont mis en place des aides au photovoltaïque comme la prime à l’autoconsommation ou l’obligation d’achat. Elles vous permettent de rentabiliser plus vite votre investissement.

* Exemple pour un Générateur en toiture d’une puissance de 9 kWc, information indicative et non contractuelle, dépendant notamment des conditions d’ensoleillement réel et des choix et pratiques quotidiennes d’utilisation des équipements électriques du foyer.

Passez au solaire en toute sérénité

Vous aimeriez vous lancer dans l’autoconsommation, mais avez quelques doutes ? Cela est normal. Pour bénéficier d’un accompagnement à chaque étape de votre projet, nos Conseillers Solaires EDF ENR sont à votre disposition. Prix d’un générateur solaire, modalités d’installation chez vous, aides disponibles… Nous sommes toujours là pour vous répondre et traitons chacun de nos clients avec la même rigueur.

Pour toutes demandes, contactez-nous via notre simulateur en ligne ou directement par téléphone au 0 805 550 000 (service et appel gratuits du lundi au vendredi de 9h à 19h et le samedi de 9h à 13h).

 

 

Et vous ? Quelles économies pourriez-vous réaliser ?

Réalisez votre simulation

Appeler un conseiller pour échanger autour de mon projet*

*Service et appel gratuits du lundi au vendredi de 9h00 à 19h00 et le samedi de 9h00 à 13h00.

Vous êtes déjà client EDF ENR ?

Contactez le service client au

Du lundi au vendredi de 9h00 à 19h00 et le samedi de 9h00 à 13h00 (Service gratuit + prix appel).

Réaliser une simulation personnalisée !
Gratuite et immédiate
3 minutes 3 minutes
Réalisez votre simulation