COP21 : bilan de l’Accord historique de Paris

77_actu_cop21

La COP 21 s’est conclue samedi 12 décembre 2015 par l’adoption, par consensus, de l’Accord de Paris.  Il constitue une avancée majeure dans la lutte contre les dérèglements climatiques pour les années à venir.

Cet accord a pour objectif principal de contenir la hausse des températures en dessous de 2°C et de s’efforcer de la limiter à 1,5°C, afin de permettre la sauvegarde des Etats insulaires, les plus menacés par la montée des eaux.

Suivi régulier des engagements des pays

Le texte prévoit également que chaque pays mette à jour tous les 5 ans, de façon toujours plus ambitieuse, sa contribution nationale. Un bilan collectif aura également lieu tous les 5 ans afin de faire le point sur les engagements des pays. Le premier bilan aura lieu en 2023. Auparavant, la décision qui accompagne l’accord prévoit que les Etats se rencontrent une première fois en 2018 pour évaluer leurs progrès.

100 milliards de dollars par an pour lutter contre le réchauffement climatique

L’accord met en œuvre une obligation pour les pays développés de fournir et mobiliser des financements qui devront progressivement augmenter. Il reconnaît que les fonds publics doivent constituer une part significative des financements consacrés au climat. La décision qui accompagne l’accord maintient jusqu’en 2025 l’engagement d’un financement de 100 milliards de dollars par an (en prêts et en dons), qui servira de base à une cible financière plus ambitieuse. L’accord mentionne aussi que certains pays en développement pourront, sur une base volontaire, devenir des donateurs pour aider les pays les plus pauvres.

S’agissant de la transparence, un cadre renforcé est mis en place. Il permettra de construire la confiance entre les pays, et de s’assurer de l’efficacité de l’accord. Ce cadre s’appliquera à tous, en tenant compte des capacités des pays.

Processus de ratification de l’Accord de Paris par les pays

Après son adoption par la COP (Conférence des Parties), l’Accord de Paris sera déposé pour signature aux Nations Unies à New York le 22 avril 2016, Journée de la Terre-Mère, pour une durée d’un an. L’accord entrera en vigueur après que 55 pays comptant pour au moins 55% des émissions mondiales auront ratifié l’accord.

Sources: www.developpement-durable.gouv.fr, www.cop21.gouv.fr

A lire aussi

Demandez une étude personnalisée gratuite

Gratuit et sans engagement

Nos conseillers sont disponibles du lundi au vendredi de 9h00 à 12h30 et de 13h30 à 18h00