La première « éco-école » de Paris

Anne Hidalgo, la maire de Paris, a inauguré cet été la première « éco-école » dans le 15e arrondissement. Le groupe scolaire Olivier de Serres est le premier établissement éco-conçu et tourné vers l’apprentissage du développement durable de la capitale.

Un bâtiment coiffé d’une toiture de 200 m2 de panneaux solaires, 700 m2 de toiture végétalisée, un jardin zen et un potager-verger pédagogique de 400 msitué dans la cour de récréation : voici les caractéristiques de cet audacieux projet mené depuis 3 ans par l’architecte Jean-François Schmit.

Unique en son genre, cette école répond au double objectif d’être totalement orientée vers le développement durable et l’écologie d’une part, et de permettre aux enfants de s’approprier la construction de leur école d’autre part.

En effet, pour la première fois à Paris, les enfants ont pu suivre et prendre part à chaque étape du projet et des travaux afin de s’approprier leur future école. « Ils ont d’abord imaginé leur école rêvée, puis élaboré un cahier des charges », raconte Stéphanie Cauchy, l’une des deux architectes du CAUE venue piloter les ateliers (Le Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement) de Paris. «Ensuite, ils ont participé au jury, ont pu voir et noter les cinq projets retenus, avec les experts et les professionnels ».

Conforme au Plan climat énergie de la Ville de Paris et en cours de certification HQE, l’établissement – « le premier établissement scolaire BBC parisien » a rappelé le maire du XVe, Philippe Goujon – est devenu un modèle d’écologie urbaine. Par exemple, les panneaux photovoltaïques permettent de couvrir 39% des besoins en énergie. Cet hiver, les écoliers ont mangé des endives et des artichauts de leur potager, qu’ils partagent également avec les centres de loisirs du XVe arrondissement.

Sources : leparisien.fr ; le moniteur.fr

A lire aussi

  • Une fleur pour illuminer Paris

    La smartflower d’EDF ENR sera présente sur les Berges de Seine lors de l’exposition « Paris de l’avenir », organisée dans le cadre de la COP21 (Conférence internationale sur les

  • Des sphères sous-marines pour stocker l'électricité renouvelable

    Stocker l’électricité verte sous la mer ?

    L’institut de recherche allemand Fraunhofer IWES teste un nouveau système de stockage dédié aux énergies renouvelables : un prototype sous la forme de sphères sous-marines. Le but ?

Demandez une étude personnalisée gratuite

Gratuit et sans engagement

Nos conseillers sont disponibles du lundi au vendredi de 9h00 à 12h30 et de 13h30 à 18h00