Conseils & Actus
La maison autonome : de quoi parle-t-on ?

Maison autonome, maison écologique, maison autosuffisante… Quels sont ces nouveaux modes de consommation énergétique éthique et locale ? Pourquoi souhaiter s’émanciper totalement des grandes voies de réseaux nationales ? Mais quand on aborde l’expression « maison autonome », de quoi parle-t-on vraiment ?

La maison autonome : une consommation énergétique repensée

Une maison autonome est une maison capable de fonctionner en totale indépendance des  réseaux : eau potable, électricité et gaz. La maison autonome est parfois la réponse aux conditions de vie du foyer et à la situation géographique isolée de l’habitation (en montagne, en forêt…) mais elle peut également démonter un véritable choix de vie, de plus en plus répandu.

Une maison autonome : par où commencer ?

Chaque foyer consomme de l’énergie au quotidien, à plus ou moins grande échelle : se chauffer, brancher ses équipements électroniques, allumer les pièces de vie, faire tourner une machine à laver, un lave-vaisselle… Ces consommations du quotidien puisent dans le réseau général qui vous permet de ne jamais être à court d’électricité, à toute heure de la journée.

Pour faire fonctionner vos équipements dans une maison autonome, vous serez donc amenés à produire votre propre énergie capable de suivre vos modes de vie et votre consommation énergétique.

Ainsi, avant de vous lancer, pour un logement existant, réunissez vos factures d’électricité  de l’année précédente pour estimer votre consommation électrique.

Pour un logement neuf, répertoriez l’ensemble de vos équipements électriques pour estimer vos futures dépenses énergétiques. La surface de votre maison est également à prendre en compte : si vous vous émancipez du gaz ou de l’électricité, il vous faudra également prévoir votre future solution de chauffage. Enfin, votre présence annuelle dans votre logement est à prendre en compte car plus vous serez chez vous, plus vous consommerez.

Ne devient pas autonome en électricité qui le souhaite. Vos habitudes de consommation sont variables tout comme vos dépenses énergétiques. Pour être certains de maîtriser sa consommation et sa facture : rien de mieux que d’autoconsommer.

 

 

L’autonomie énergétique : le choix de l’autoconsommation

La maison autonome nécessite donc de disposer d’un moyen de produire sa propre électricité. L’autoconsommation est la réponse la plus adaptée, grâce à une énergie locale et décarbonée. En récoltant les fruits d’une énergie produite directement sur votre toit ou dans votre jardin, vous devenez maître de votre consommation et de la gestion des coûts associés. Un foyer peut opter pour deux types de solutions pour autoconsommer : les panneaux solaires et l’éolienne domestique.

Dans la famille des énergies renouvelables adaptées aux particuliers, l’éolienne domestique est relativement récente. Elle peine encore à s’installer chez le particulier en vue de sa taille, comprise entre 4m et 12m de haut, et des contraintes réglementaires liées à son implantation.

Les panneaux solaires sont davantage adaptés à la maison autonome : insonores, discrets, ils répondent à cette même logique de production d’énergie à domicile. Ils fonctionnent grâce à une autre énergie gratuite et inépuisable : le soleil. Son pic de production est compris entre 9h et 17h, soit au niveau le plus haut de luminosité. Contrairement aux idées reçues, les panneaux solaires produisent même par temps gris : ce n’est pas la chaleur mais bien la lumière qui permet d’alimenter le panneau solaire.

L’entreprise qui installera vos équipements n’est pas à négliger. En effet, c’est elle qui va analyser, en fonction de votre profil de consommateur et de vos besoins, le  dimensionnement de vos panneaux solaires. En effet : même s’ils ne couvrent qu’une partie de votre toiture, ils doivent couvrir l’ensemble de vos besoins en énergie.

Produire, stocker et optimiser sa production d’énergie : un pas vers l’indépendance  

En plus de produire sa propre électricité, une solution de stockage est indispensable pour une maison qui souhaite tendre vers l’autonomie énergétique.

En effet, quand vous produisez de l’énergie, vous n’êtes pas toujours en mesure de l’utiliser instantanément : vous pouvez être en dehors de votre domicile, dormir, être en vacances… Il est alors nécessaire de conserver cette énergie pour l’utiliser à d’autres moments, comme le soir, et éviter ainsi qu’elle ne reparte sur le réseau. Grâce à des batteries, vous conservez l’énergie solaire produite pour la réutiliser quand vous le souhaitez.

Une autre solution pour vous rendre davantage autonome est d’opter pour une solution de chauffage couplée à votre installation photovoltaïque. Certains appareils tels que le chauffe-eau thermodynamique ou la pompe-à-chaleur permettent de créer de l’air chaud et de l’eau chaude sanitaire, utiles en toute saison. Grâce à des systèmes combinés, vous pouvez donc alimenter et gérer de manière autonome et indépendante vos équipements électriques, vos radiateurs et l’eau de votre salle de bain. Vous gagnez ainsi en confort et réduisez considérablement votre empreinte carbone grâce à une énergie locale, inépuisable et non créatrice de C02.

Vous obtenez ainsi une maison autonome en énergie.

 

Pour aller plus loin…

De nombreuses aides encadrent l’installation de panneaux solaires chez les particuliers. Pour en savoir plus, découvrez notre guide des aides disponibles en 2022.

 

Et vous ? Quelles économies pourriez-vous réaliser ?

Réalisez votre simulation

Appeler un conseiller pour échanger autour de mon projet*

*Service et appel gratuits du lundi au vendredi de 9h00 à 19h00 et le samedi de 9h00 à 13h00.

Vous êtes déjà client EDF ENR ?

Contactez le service client au

Du lundi au vendredi de 9h00 à 19h00 et le samedi de 9h00 à 13h00 (Service gratuit + prix appel).

Réaliser une simulation personnalisée !
Gratuite et immédiate
3 minutes 3 minutes
Réalisez votre simulation