Conseils & Actus
Panneaux solaires triphasé : on vous explique tout !

Tout comprendre au triphasé sur votre installation solaire

En France, une grande majorité de ménages dispose d’un compteur monophasé. Cependant, il arrive que certains optent pour un branchement triphasé. Pour quelles raisons ? Comment faire la différence entre raccordement monophasé et triphasé ? Quel impact cela peut-il avoir sur l’installation de panneaux solaires photovoltaïques en toiture ?

Monophasé et triphasé quelle différence ?

Les termes « monophasé » et « triphasé » concernent le raccordement de votre maison au réseau électrique. Une maison raccordée en monophasé, ne dispose que d’une seule phase. À l’inverse, le courant triphasé présente trois phases. Cela permet de créer trois sous-circuits dans le logement.

Comment savoir si je suis raccordé en monophasé ou triphasé ?

Avant d’installer des panneaux solaires, il convient de faire un point sur le type de branchement dont vous disposez. Il est facile de faire la différence entre un compteur monophasé et un compteur triphasé :

  • Un compteur monophasé ne présente qu’une seule phase, matérialisée par un fil rouge ou bleu et un neutre (fil bleu)
  • Un compteur électrique triphasé dispose de 3 phases, soit trois câbles d’un côté et d’un fil de neutre.

Quand choisir un branchement triphasé ?

La plupart des ménages sont raccordés en monophasé. Toutefois dans les logements très gourmands en énergie, qui nécessitent une puissance de compteur supérieure à 18 kVA, on peut demander à Enedis un branchement triphasé.

C’est le cas lorsque votre maison dispose d’une grande superficie et que vous avez des équipements énergivores (borne de recharge de véhicule électrique, matériel agricole, piscine chauffée, etc.).

Cela peut aussi se produire si le logement se situe loin d’un point de raccordement au réseau électrique, en campagne généralement.

Pourquoi proposer des panneaux solaires en triphasé ?

Si vous avez un logement très grand avec une puissance de compteur importante, il faudra vous tourner vers des panneaux solaires raccordés en triphasé. Cela ne change rien au fonctionnement des panneaux solaires. D’ailleurs, les installations électriques des particuliers sont généralement déjà en triphasés.

Le fonctionnement d’un panneau solaire en monophasé ou en triphasé reste en effet le même. Les cellules photovoltaïques sous l’action de la lumière du soleil vont produire de l’électricité solaire. Cette électricité solaire prend la forme d’un courant continu, il sera transformé par un onduleur en courant alternatif. Une fois transformé en courant alternatif, il peut être consommé par le logement. 

En optant pour une installation monophasée, l’électricité produite sur le logement ne sera envoyée que sur une seule phase. En choisissant des panneaux solaires triphasés, vous pouvez répartir la production sur 3 sous-circuits. Cela peut être intéressant dans plusieurs cas : 

  • Vous avez une maison sur plusieurs étages raccordée en triphasé. En choisissant des panneaux triphasés, vous distribuez la production équitablement sur plusieurs étages ; 
  • Si vous avez des équipements énergivores comme une borne de recharge de véhicule électrique ou une pompe à chaleur de piscine. Un sous circuit peut servir à alimenter l’un de ces équipements. 

Triphasé et autoconsommation solaire

Dans une installation triphasée, les panneaux solaires ne sont pas forcément reliés à un onduleur triphasé. Les ménages peuvent choisir :

  • Un onduleur (ou micro-onduleur) monophasé d’une puissance maximale de 6 kVA. La production ne sera répartie que sur une seule phase ;
  • Un onduleur triphasé qui répartit la production sur les trois sous-circuits.

En général, le recours à un onduleur monophasé reste plus économique. Toutefois, il n’est pas toujours rendu possible si la puissance de raccordement de votre maison est strictement supérieure à 18 kVA. Dans ce cas là, il faudra dimensionner l’onduleur en fonction de votre installation électrique. Vous devrez utiliser un onduleur triphasé.

Quels sont les inconvénients du triphasé ?

Le triphasé présente deux inconvénients majeurs :

  • Un abonnement à l’électricité plus cher, justifié par une puissance de soutirage plus importante ;
  • Un risque de disjonction fréquent si la consommation électrique n’est pas bien répartie sur les trois sous circuits.

Par exemple, une personne qui opte pour une puissance de 18 kVA disposera de trois sous circuit de 6 kVA. Il faudra répartir l’ensemble des appareils électriques de manière à ce que la puissance appelée, l’énergie consommée à un instant T, ne dépasse jamais 6 kVA sur l’un des circuits. Dans le cas inverse se produira une disjonction.

Confiez votre projet solaire à EDF ENR

Vous désirez produire votre propre électricité grâce aux énergies renouvelables ? Pour bien dessiner votre projet d’autoconsommation, faites une simulation en ligne des économies d’énergies réalisables.

Si vous n’êtes pas à l’aise avec l’outil informatique, n’hésitez pas à contacter* directement un conseiller EDF ENR au 0 805 550 000.

*service et appel gratuits du lundi au vendredi de 9h00 à 19h00 et le samedi de 9h à 13h.

 

 

Et vous ? Quelles économies pourriez-vous réaliser ?

Réalisez votre simulation

Appeler un conseiller pour échanger autour de mon projet*

*Service et appel gratuits du lundi au vendredi de 9h00 à 19h00 et le samedi de 9h00 à 13h00.

Vous êtes déjà client EDF ENR ?

Contactez le service client au

Du lundi au vendredi de 9h00 à 19h00 et le samedi de 9h00 à 13h00 (Service gratuit + prix appel).

Réaliser une simulation personnalisée !
Gratuite et immédiate
3 minutes 3 minutes
Réalisez votre simulation