Une prime pour encourager l’autoconsommation solaire !

Le gouvernement vient de lancer une prime favorisant l'investissement dans les solutions solaires en autoconsommation.

Un arrêté tarifaire vient d’entrer en vigueur. Il instaure une prime à l’investissement pour les solutions photovoltaïques en autoconsommation à destination des particuliers et des entreprises.

 

L’autoconsommation solaire enfin encadrée

Le 30 avril dernier, le décret d’application de la nouvelle loi relative à l’autoconsommation, a été officiellement publié. Cette loi permet de doter la France d’un cadre légal qui facilite le développement de l’autoconsommation. Elle reconnaît notamment l’autoconsommation collective et l’obligation pour les gestionnaires de réseau de faciliter les opérations d’autoconsommation.

Une prime à l’investissement !

Parallèlement à l’adoption de ce projet de loi, un nouvel arrêté tarifaire solaire photovoltaïque vient d’être publié au Journal Officiel le 10 mai 2017.

Cet arrêté tarifaire relatif aux installations d’une puissance inférieure à 100 kWc :
fixe les tarifs d’achat de l’électricité photovoltaïque en revente totale pour un contrat de 20 ans
– instaure une prime à l’investissement pour les installations en autoconsommation avec revente de surplus

Concrètement, 2 cas sont possibles :
Revente totale de l’électricité produite : le client achète un générateur photovoltaïque et revend la totalité de sa production aux tarifs suivants :

  • pour une installation < ou égale à 3kWc = 18,7 cts€/ kWh
  • pour une installation entre 3 et 9 kWc = 15,89 cts€/ kWh
  • pour une installation entre 9 et 36 kWc = 12,07 cts€/ kWh
  • pour une installation entre 36 et 100 kWc = 11,5 cts€/ kWh

 

Autoconsommation avec revente de surplus : le client achète un générateur photovoltaïque en autoconsommation, il consomme sa production et revend l’excédent à EDF OA si sa production est supérieure à sa consommation. Cet arrêté prévoit une prime à l’investissement et l’achat du surplus pour les générateurs en autoconsommation.
Cette prime est dégressive tous les trimestres en fonction des volumes de demandes de raccordement et elle est versée sur 5 années au producteur. Elle est fixée à :

  • 400 €/kWc pour une installation < ou égale à 3kWc
  • 300 €/kWc pour une installation entre 3 et 9 kWc
  • 200 €/kWc pour une installation entre 9 et 36 kWc
  • 100 €/kWc pour une installation entre 36 et 100 kWc

L’électricité qui ne sera pas consommée instantanément sera vendue à EDF obligation d’achat à hauteur de 10cts €/kWh pour les installations inférieures ou égales à 9kWc et 6cts€/kWh pour les installations jusqu’à 100kWc.

Par exemple :

  • Pour un générateur de 100 kWc « l’autoconsommateur » reçoit 2 000 €/an sur 5 ans, soit 10 000 € et il revend son surplus à 6 centimes d’euros /kWh.
  • Pour un générateur de 3 kWc « l’autoconsommateur » reçoit 240 €/ an sur 5 ans, soit 1 200 € et il revend son surplus à 10 centimes d’euros /kWh.

 

Cette initiative est une excellente nouvelle pour le marché du solaire en France. C’est un formidable élan qui confirme le positionnement d’EDF ENR comme pionnier de l’autoconsommation avec son offre « Mon Soleil & Moi » lancée depuis avril 2016.

Source: EDF ENR
Crédit photo : ©EDF_ENR

A lire aussi

Demandez une étude personnalisée gratuite

Gratuit et sans engagement

Nos conseillers sont disponibles du lundi au vendredi de 9h00 à 12h30 et de 13h30 à 18h00