Solar Impulse entre dans l’histoire en bouclant le 1er tour du monde aérien grâce à l’énergie solaire !

Solar_Impulse_2_EDFENR

Le défi fou des pilotes suisses André Borschberg et Bertrand Piccard a été tenu : réaliser un tour du monde en avion grâce à la seule énergie solaire et sans utiliser une seule goutte de carburant. Unanimement qualifiée d’historique, l’aventure Solar Impulse s’est terminée mardi 26 juillet à Abu Dhabi, d’où l’avion avait décollé le 9 mars 2015 (cf. actu du 14/04/15).

 

Une performance pionnière sans précédent 

Solar Impulse 2 (SI2) a achevé avec succès un tour du monde sans précédent pour un avion capable de voler jour et nuit avec l’énergie solaire comme unique carburant, un défi technologique autant qu’humain.
L’avion s’est posé sans encombre mardi 26  juillet à 04H05 (00H05 GMT) à l’aéroport Al-Batten, la capitale des Emirats arabes unis, d’où il était parti le 9 mars 2015 pour un périple de 23 jours de vol effectifs et de 43.041 km à travers quatre continents, effectué sans une goutte de carburant et destiné à promouvoir les énergies renouvelables.

Dernier pilote de ce long tour du monde en 509h et 29 minutes à travers 16 étapes, Bertrand Piccard a été rejoint sur le tarmac par son compatriote André Borschberg, avec lequel il s’est relayé aux commandes du monoplace tout au long du périple dans un cockpit de 3,8 m2 sans air conditionné ni chauffage, mais équipé de bouteilles d’oxygène pour permettre aux pilotes de respirer. Chaque étape est une lourde épreuve physique et psychologique pour les deux héros : sommeil fragmenté, solitude, yoga pratiqué dans l’espace réduit du poste de pilotage comme seul moyen de maintenir le corps fonctionnel…

« Plus qu’un exploit dans l’histoire de l’aviation, c’est un exploit dans l’histoire des énergies renouvelables », a déclaré Bertrand Piccard en débarquant de l’aéronef. « C’est maintenant à votre tour d’aller plus loin ! ».

Et maintenant ?

Pesant une tonne et demie mais aussi large qu’un Boeing 747, SI2 a volé à une vitesse moyenne d’environ 80 km/h grâce à des batteries qui emmagasinent l’énergie solaire captée par quelque 17 000 cellules photovoltaïques sur ses ailes.

« L’avenir est propre ! », a lancé Bertrand Piccard, après la 17e et dernière étape d’un périple. Cette performance semble en effet ouvrir une nouvelle ère. « C’est tellement passionnant de voler à bord d’un avion qui ne fait pas de bruit et ne créé pas de pollution ! On croit que c’est de la science-fiction mais c’est en fait la réalité d’aujourd’hui » a ajouté le pilote. Ainsi, le fait d’avoir trouvé un moyen efficace de stocker l’énergie électrique, va permettre à la propulsion électrique de « devenir progressivement la norme » selon André Borschberg. De grands groupes comme Airbus et la Nasa ont d’ailleurs commencé à travailler sur le sujet. Une avancée technologique de bon augure pour le secteur du stockage de l’énergie.

Les deux pilotes du Solar Impulse, ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin. Ils ont l’intention de développer une nouvelle génération de drones solaires capables de faire le travail de satellites spatiaux mais à moindre coût et avec une meilleure résolution et de créer un Comité international pour les technologies propres (ICCT) afin de rassembler un maximum d’organisations environnementales, d’entreprises et d’associations capables de parler d’une seule voix et d’avoir plus d’impact au niveau politique. Plus de 400 structures auraient déjà répondu présent.

 

Sources : Solar Impulse, Le Monde, FranceTVinfo

Crédit photo : ©AP Photo/Noah Berger

 

A lire aussi

  • 74_actu_ser

    Le SER se mobilise pour la COP21

    Pour réaffirmer le rôle des EnR dans la lutte contre le changement climatique, le Syndicat des Energies Renouvelables s’allie à quatre organismes internationaux pendant la COP21.  Le syndicat [...]

  • Autoconsommation

    L’autoconsommation

    L’autoconsommation, appelée aussi autoproduction, est de plus en plus plébiscitée. D’après le sondage IFOP-Qualit EnR réalisé en janvier 2014, un tiers des Français compte équiper son [...]

  • Des cellules photovoltaïques venues de l’espace

    Depuis longtemps, la production d’énergie photovoltaïque s’inspire des technologies employées dans le domaine spatial. Aujourd’hui, les satellites et autres microsatellites [...]

Demandez une étude personnalisée gratuite

Gratuit et sans engagement

Nos conseillers sont disponibles du lundi au vendredi de 9h00 à 12h30 et de 13h30 à 18h00