Quand viticulture et énergie solaire font bon ménage !

Quand viticulture et énergie solaire font bon ménage !

Le domaine viticole de Nidolières situé dans les Pyrénées-Orientales va prochainement bénéficier d’une expérimentation unique au monde : l’implantation de panneaux solaires et de vignes sur la même parcelle. Le but ? Prouver qu’il est possible d’augmenter le rendement et la qualité du raisin à l’ombre de modules photovoltaïques.

Une première mondiale

« L’agri-photovoltaïsme », c’est-à-dire la mise en place sur une même parcelle de cultures agricoles et de panneaux solaires dédiés à la production d’électricité, se développe de plus en plus. Le « vitivoltaïsme » en est quant à lui encore à ses balbutiements d’où l’intérêt apprenant du projet ‘Viti-photovoltaïque’ associant le domaine de Nidolières, l’Inra, la chambre d’agriculture des Pyrénées-Orientales, et une société d’installation photovoltaïque.

Huit hectares du domaine seront consacrés à cette expérimentation innovante et unique au monde. Les panneaux solaires seront placés à une hauteur de 4,30 m, une hauteur plus importante que celle habituellement de règle dans les champs photovoltaïques de façon à ne pas gêner le passage des engins viticoles. Entre deux rangs de panneaux solaires, seront plantées trois rangées de vigne. Le pilotage de l’orientation des panneaux installés avec un système de tracker se fera en faveur de la vigne ou de la production d’électricité verte selon les saisons. Globalement, du mois de mai aux vendanges, ils seront orientés de façon à optimiser la production de la vigne et le reste du temps, ils seront pilotés pour optimiser la production d’électricité.

30% d’ombre en plus et des dépenses d’eau évitées

Au niveau de la vigne, les panneaux fournissent de l’ombre. Ces « parasols géants », sont bénéfiques pour les vignes, vis-à-vis du stress thermique mais aussi par rapport au stress hydrique car davantage d’ombre se traduit par moins d’évapotranspiration et des économies d’eau. « Depuis quelques années, nous passons des étés très difficiles, la vigne souffre. Même si on irrigue cela n’empêche pas les coups de soleil. Avec ce système, il est possible de rajouter jusqu’à 30 % d’ombre sur les rangées de vigne », commente M. Pierre Escudié du domaine de Nidolières.

L’autre intérêt visé est cette fois d’ordre qualitatif. La présence de l’ombrage de panneaux solaires devrait permettre une maturité plus lente des raisins. « De cette façon, nous espérons avoir des vins qui auront tendance à vieillir plus facilement, ce qui est souvent problématique dans la région », ajoute-t-il. Réduire l’ensoleillement permettra d’obtenir des vins avec des degrés d’alcool plus raisonnables, d’éviter des pertes trop fortes d’acidité et de maintenir plus de fraîcheur dans les vins.

Une petite révolution agricole ? Les tests le prouveront dans les prochains mois. En attendant, voici un exemple d’une synergie gagnante entre deux acteurs qui à l’origine n’ont pas les mêmes enjeux mais pourraient bien trouver des intérêts communs à associer leur savoir-faire.

 

Sources : Vitileaders, Tecsol

© Fotolia – Panneaux solaires et vignes

A lire aussi

Demandez une étude personnalisée gratuite

Gratuit et sans engagement

Nos conseillers sont disponibles du lundi au vendredi de 9h00 à 12h30 et de 13h30 à 18h00