Accueil » Guide solaire » Quelle est la différence entre l’autoconsommation et l’autoproduction ?

Quelle est la différence entre l’autoconsommation et l’autoproduction ?

« En 2030, environ 4 millions de foyers français devraient produire et consommer leur propre électricité », estime Xavier Piechaczyk, président du directoire de RTE. Un chiffre qui montre que les Français souhaitent davantage d’indépendance énergétique. Et, lorsque l’on se lance dans la production d’électricité avec des panneaux solaires, l’on a parfois des difficultés à en maîtriser le vocabulaire. Autoproduction, autoconsommation, autant de termes qui paraissent similaires. Pourtant, il s’agit de deux réalités différentes. Comment faire la distinction entre l’autoconsommation et l’autoproduction ? EDF ENR fait le point.

L’autoconsommation et l’autoproduction : quelle différence ?

Pour bien comprendre la différence entre autoconsommation et autoproduction, il faut définir les deux mots. L’autoconsommation électrique est une pratique qui consiste à produire et à consommer l’électricité produite via une installation d’énergies renouvelables à domicile. Le plus souvent, il s’agit d’autoconsommation solaires, mise en place grâce à des panneaux photovoltaïques installés en toiture, mais il existe d’autres dispositifs comme les éoliennes domestiques ou les mini centrales hydrauliques.

D’après Enedis, « l’autoproduction correspond à la part de l’énergie solaire consommée par rapport à la consommation totale du domicile ». La mesure de l’autoproduction permet plutôt de déterminer l’autonomie qu’a une maison vis-à-vis du réseau public d’électricité.

Besoin d’aide pour créer votre projet solaire ?

Appelez maintenant ou choisissez un créneau horaire pour parler de votre projet avec nos experts.

Appeler maintenant
Prendre rendez-vous >

Taux d’autoproduction, taux d’autoconsommation

Le taux d’autoconsommation et le taux d’autoproduction sont deux mesures différentes. Exprimé en pourcentage, le taux d’autoproduction permet de mesurer votre niveau d’indépendance par rapport au réseau. Par exemple, si votre taux d’autoproduction est porté à 30 %, cela signifie que les panneaux solaires produisent 30% de l’électricité consommée par le logement.

Pour déterminer ce taux, il faut utiliser le calcul suivant :

Taux d’autoproduction = (production d’électricité autoconsommée / production d’électricité) x 100

De son côté, le taux d’autoconsommation correspond au ratio entre l’électricité produite par vos panneaux solaires immédiatement consommée et le total de la production d’électricité. Un taux d’autoconsommation à 40 % signifie que vous consommez 40 % de l’électricité produite par les modules photovoltaïques et que le reste de l’électricité est injectée sur le réseau.

Pour mesurer le taux d’autoconsommation, on utilise la formule de calcul suivante :

Taux d’autoconsommation = (énergie autoconsommée / énergie produite par les panneaux solaires ) x 100

Tout savoir sur l’autoconsommation solaire

Télécharger le guide
autoconsommation

Autoproduction ou autoconsommation énergétique ? Laquelle vous convient le mieux ?

Pas d’autoconsommation sans autoproduction et vice-versa. Il ne s’agit donc pas de savoir quel taux vous convient le mieux mais plutôt de savoir comment faire coïncider production d’électricité et consommation. En optimisant la production et la consommation, vous pouvez limiter vos achats au fournisseur d’énergie et réduire considérablement vos factures énergétiques.

Comment atteindre un taux d’autoproduction élevé ?

Afin d’atteindre un taux d’autoproduction élevé, il convient tout d’abord de bien dimensionner son installation photovoltaïque. Pour cela, avant l’installation des panneaux solaires, il faut estimer sa consommation d’électricité annuelle et évaluer la capacité de production offerte par sa toiture. Celle-ci est déterminée par :

Une centrale de trop faible puissance risque de ne pas produire assez d’électricité pour couvrir les besoins de votre foyer. A contrario, une centrale trop puissante sera plus chère à l’achat et sera difficile à amortir sur le long terme. Le mieux reste de faire appel à un spécialiste pour établir un bilan solaire et dessiner un projet adapté aux besoins du ménage. Cela permet aussi de faire le point sur les aides disponibles (prime à l’autoconsommation, tarif d’achat, etc.)

Une fois l’installation en place, pour optimiser votre taux d’autoproduction, il faut consommer au maximum l’électricité produite par les panneaux solaires. Pour cela, vous devez décaler la consommation d’énergie de certains appareils au moment de la production. Par exemple, vous pouvez profiter d’un pic de production pour charger votre véhicule électrique ou lancer le lave-vaisselle. Vous pouvez analyser votre production grâce au compteur Linky ou depuis votre espace client EDF ENR.

Estimez vos économies en passant au solaire

Comment réduire votre consommation d’énergie électrique sur votre facture grâce aux panneaux solaires ? Faites une simulation ! (100% gratuit)

Démarrer ma simulation

Des gestionnaires d’énergie peuvent vous y aider. Par exemple, l’offre d’EDF ENR contient un boîtier permettant de piloter intelligemment consommation et production. Baptisé YUZE, il lance le chauffe-eau électrique lors des moments de production. En l’utilisant, vous pouvez réduire vos factures d’électricité jusqu’à 60 %*.

* Limite maximale évaluée à partir de données observées en 2022 chez un panel d’environ 1500 clients. Information indicative et non contractuelle, dépendant notamment des conditions d’ensoleillement réel et des choix et pratiques quotidiennes d’utilisation des équipements électriques du foyer.