Accueil » Guide solaire » Panneaux solaires et grêle : tout ce qu’il faut savoir pour protéger votre installation
deux hommes souriants assis par terre

Panneaux solaires et grêle : tout ce qu’il faut savoir pour protéger votre installation

C’est un morceau de glace, de la taille d’une petite bille jusqu’à un poing d’enfant. Blanc, rond, inoffensif. Et pourtant, chutant depuis haute altitude à plus de 100 km/h, un simple grêlon peut se transformer en véritable obus de petit calibre tiré depuis le ciel droit sur vos biens matériels. Qu’on se rassure : dans la grande majorité des cas, les panneaux solaires sont parés à l’éventualité ! Mais alors que certains de ces projectiles peuvent exceptionnellement peser jusqu’à 1 kg, le risque de dégâts est réel : surface des panneaux gondolées, cadres déformés, verre cassé, etc.

Le 21 juin 2022, c’est exactement ce qui est arrivé au tout nouveau parc solaire de Vitry-en-Charollais, en Saône-et-Loire. Après un épisode de grêle particulièrement intense, l’exploitant Luxel a comptabilisé 21 000 panneaux solaires endommagés sur 26 000 installés à cet endroit. Les réparations sont onéreuses et prennent des mois. Comment éviter un tel désastre ?

Est-ce que les panneaux solaires résistent à la grêle ?

Tournés vers le ciel, les panneaux photovoltaïques sont techniquement conçus pour résister aux dangers liés aux intempéries. En effet, un panneau solaire doit répondre à certaines normes de la Commission Électrotechnique Internationale (CEI ou ICE en anglais). Les professionnels des énergies renouvelables connaissent bien ces garanties, seules en mesure de garantir la résistance à la grêle. Ces normes assurent qu’une installation photovoltaïque supporte la chute de grêlons, jusqu’à 1,25 cm de diamètre, à une vitesse de 140 km/h.

Besoin d’aide pour créer votre projet solaire ?

Appelez maintenant ou choisissez un créneau horaire pour parler de votre projet avec nos experts.

Appeler maintenant
Prendre rendez-vous >

Les normes sur la grêle pour les panneaux solaires

Parmi les différentes normes existantes, on distingue : 

Ces normes peuvent vous être indiquées par le fabricant et permettent de faire le bon choix en matière de panneaux solaires. Une exigence de sécurité si vous vivez dans une région avec de forts épisodes de grêle !

Quels sont les types de panneaux les plus résistants à la grêle ?

Malgré le respect de ces normes, certains systèmes d’énergie solaire sont plus résistants que d’autres.

Les panneaux photovoltaïques vendus sur le marché sont souvent conçus à partir de verre borosilicate, qui absorbe le choc des hautes températures, comme des basses. Vous ne le savez peut-être pas, mais vous connaissez sans doute déjà cette technologie : c’est la composition des plats en verre pyrex. Elle est tout aussi efficace pour équiper un appareil voué à fonctionner de nombreuses années en plein-air.

Dans le but de résister aux dangers venus du ciel, comme par exemple une tempête de grêle, le verre borosilicate doit être trempé. Ce traitement améliore sa solidité lorsque sa trempe est de bonne qualité. Ainsi le rendement et la puissance-crête des capteurs de l’installation solaire ne seront pas altérés en cas d’intempéries, d’épisodes de grand froid, etc.

Découvrez nos offres solaires sur mesure

Quel impact de la grêle sur votre production solaire ?

On l’a vu, s’ils répondent aux normes qui garantissent leur résistance, vos panneaux solaires ont les meilleures chances de tenir le choc d’une chute de grêle. Or cet épisode d’intempéries peut avoir un effet sur la production de vos panneaux solaires.

Comment protéger un panneau solaire de la grêle ?

Face à la grêle, il existe divers moyens de se protéger pour éviter une perte de production des panneaux solaires. Voici deux solutions. 

Installer des housses de protection 

L’une des méthodes les plus simples et efficaces pour protéger les panneaux solaires de la grêle consiste à utiliser des housses de protection. Ces housses, souvent fabriquées en matériaux résistants peuvent être installées sur les panneaux pour absorber l’impact des grêlons. 

Elles sont à mettre en place juste avant l’épisode de grêle et à retirer ensuite pour éviter d’altérer votre production d’électricité solaire. En effet, les housses de protection pour les panneaux solaires ne sont pas toujours transparentes et ne laissent pas passer les rayons du soleil. Or, sans lumière, les cellules solaires ne peuvent pas produire de courant. Si vous laissez les housses posées trop longtemps, votre production en pâtira. 

Faire attention aux garanties de son assurance habitation 

Une autre mesure importante pour protéger ses panneaux solaires est de vérifier les garanties de son assurance habitation. De nombreuses polices d’assurance incluent des clauses spécifiques pour les dommages causés par les intempéries, y compris la grêle. Il est essentiel de s’assurer que les panneaux solaires sont couverts par l’assurance en cas de chute de grêlons. Pensez à vous rapprocher de votre assureur pour en savoir plus. La prise en charge dépend souvent du type de pose. 

Pour une installation intégrée au bâti 

Si vos panneaux solaires remplacent des tuiles sur votre toit, ils doivent aussi assurer que votre maison reste étanche. Si la grêle abîme ces panneaux solaires et endommage le toit, votre assurance habitation devrait payer les réparations. Cependant, si les dégâts sont petits et n’affectent que légèrement la production d’électricité, votre assurance pourrait ne pas les couvrir. Donc, il est important de vérifier cela avec votre assureur.

Pour une installation en surimposition 

Si vos panneaux solaires sont installés sur le toit sans remplacer les tuiles, vous devez vérifier les détails de votre assurance. Certaines assurances couvrent les « bris de glace », ce qui pourrait aider à payer les réparations des panneaux. Il est toujours bon de dialoguer directement avec votre assureur pour clarifier cela.

Tout savoir sur l’autoconsommation solaire

Télécharger le guide
autoconsommation

En cas de dégâts sur votre installation solaire, que faire ?

Malgré vos précautions, la nature a repris ses droits et un épisode de grêle particulièrement virulent a endommagé vos panneaux solaires. Que faire ? 

Constatez l’ampleur des dégâts

Commencez par vérifier par vous-même les dégâts. Si vous n’avez pas envie de monter sur le toit, le mieux reste de faire appel à un professionnel. Ce dernier pourra constater les dommages et vous indiquer les solutions qui s’offrent à vous.

Contactez votre assureur en parallèle pour en savoir plus sur la prise en charge en fonction du montant des réparations. 

Réparer les panneaux solaires

Si les dégâts sont superficiels, il est possible de réparer vos modules photovoltaïques avec une résine spéciale. Cela permet de maintenir les panneaux solaires sur le toit sans avoir à en changer. En revanche, une chose est sure, ils ne fonctionneront pas aussi bien qu’avant. Il est parfois plus rentable de les remplacer. 

Remplacer les panneaux endommagés par la grêle

Si les dégâts sont plus conséquents, il faudra demander à un installateur de remplacer les panneaux solaires endommagés. C’est l’occasion de faire un nouveau bilan solaire. Entre le jour de l’installation et le sinsitre, vos besoins en énergie ont pu évoluer. Le professionnel pourra vous conseiller d’ajouter ou non des panneaux solaires en fonction de vos nouveaux besoins en électricité. 

De leur côté, les panneaux usagés pourront être recyclés dans des points de collecte prévus à cet effet. 

Diagnostic, intervention, maintenance : nos professionnels vous accompagnent de A à Z, que votre installation photovoltaïque ait été réalisée par EDF ENR, ou pas.

Panneau solaire et grêle font-ils bon ménage ?

Installation d’un panneau solaire et pluie de grêle peuvent-ils coexister ? On l’a vu, même s’il s’avère impressionnant, ce type de précipitations n’a que peu de chances d’endommager durablement votre installation solaire. Et tant mieux, puisque c’est le but ; maintenir l‘efficacité des panneaux solaires en hiver avec les intempéries !

Avant tout projet solaire, il convient toutefois de vérifier que les modules envisagés répondent aux normes de sécurité de la CEI. Et d’espérer qu’avec le dérèglement climatique, ces épisodes de grêle particulièrement dévastateurs ne deviennent pas la norme.

Estimez vos économies en passant au solaire

Comment réduire votre consommation d’énergie électrique sur votre facture grâce aux panneaux solaires ? Faites une simulation ! (100% gratuit)

Démarrer ma simulation