Conseils & Actus
Quelle est la puissance électrique de votre maison ?

Déterminer la puissance électrique de votre logement pour bien choisir la puissance de son compteur électrique

La puissance électrique de votre compteur est déterminante pour faire le bon choix en matière de fourniture d’électricité. Elle vous autorise à consommer une certaine quantité d’énergie à un moment donné. En France, environ 70 % des logements disposeraient d’une puissance de compteur de 6 kVA. Ces données ne correspondent pas forcément à la réalité de votre foyer. Vos besoins en puissance sont peut-être différents. Où trouver les informations sur la puissance électrique de la maison ? Comment procéder au calcul de la puissance électrique nécessaire ? EDF ENR vous accompagne dans ce guide. 

Qu’est-ce que la puissance d’un compteur électrique ?

La puissance du compteur électrique correspond à votre puissance de soutirage sur le réseau électrique français. Celle-ci est mesurée en kVA (kilovoltampère).

Concrètement, la puissance de votre compteur détermine la quantité d’électricité que vous pouvez demander au réseau à un instant T. Par exemple, si vous disposez d’un compteur de 9 kVA, vous pouvez consommer simultanément jusqu’à 9 000 Watts (W) d’électricité. Au-delà, en cas de dépassement de puissance, le système disjoncte.

La puissance de votre compteur détermine le montant de votre abonnement à l’électricité. L’abonnement à l’électricité correspond à la part forfaitaire que vous payez mensuellement à votre fournisseur d’énergie. Il s’agit de la partie fixe de votre facture. Plus la puissance est élevée, plus l’abonnement est cher, en général.

Chez la plupart des fournisseurs, vous pouvez choisir la puissance selon des multiples de 3, de 3 kVA à 36 kVA. Vous pouvez trouver la puissance de votre compteur sur votre facture d’électricité.

À noter : On l’a dit la puissance est facturée en kVA. La partie variable de votre facture est facturée en kWh, le nombre de kW consommés en une heure de temps.

Comment calculer les kVA d’une maison : bien déterminer la puissance électrique nécessaire dans son logement

Déterminer la bonne puissance permet de réduire la facture d’électricité. En choisissant une puissance adaptée à sa consommation électrique, on évite de payer trop cher un abonnement. C’est aussi un moyen de ne pas subir des disjonctions fréquentes qui peuvent s’avérer incommodes, au quotidien.

Comment choisir la puissance du compteur électrique pour ma maison ?

Pour choisir votre puissance de compteur, il faut arbitrer entre la puissance de vos appareils électriques et vos habitudes de consommation.  En effet, les équipements électroménagers ne tournent pas tous au même moment. Certains fonctionnent 24 heures sur 24, comme le frigidaire, par exemple, et d’autres par cycles, comme un lave-vaisselle, par exemple.

La puissance électrique des appareils ménagers les plus courants

Chaque appareil électrique a besoin d’une certaine puissance pour pouvoir fonctionner. Voici les rangs de puissance des équipements les plus fréquemment utilisés dans les foyers.

Bon à savoir

Vous pouvez calculer votre consommation d’électricité en kWh grâce à la puissance de l’appareil. Pour ce faire, il suffit simplement de poser le calcul suivant :
(Nombre d’heures de fonctionnement) * (Nombre de jours de fonctionnement) * (Puissance de l’appareil en watts) / 1 000

Prenons l’exemple d’un lave-vaisselle de 700 W, utilisé 156 fois dans l’année (soit 3 fois par semaine) pendant 2 heures. Le calcul est donc le suivant : 2 * 156 * 700 / 1 000 = 218,4. Cet appareil consommera 218,4 kWh d’électricité par an.

 

Habitudes de consommation

Pour trouver la bonne puissance, il faudra voir quelle est la quantité maximale que vous appelez sur le réseau au cours de la journée. Il suffit d’additionner les différentes puissances des appareils que vous utilisez à un instant T.

Prenons un exemple d’un appartement de 50 m². Au maximum, l’occupant faire tourner simultanément les équipements suivants :

Frigo de 200 W + Chauffe-eau de 2000 W + Lave-Vaisselle de 700 W + Box internet de 9 W + Chauffage électrique pour 50 m² (5000W) + Télévision de 100 W

200 + 2000 + 700 + 9 + 5000 + 100 = 8 009 W

Pour 1000 W, il faut compter un kVA de puissance. Dans notre exemple, l’appartement nécessite une puissance de 8 kVA. La puissance du compteur s’exprimant en multiples de 3, il faudra opter pour un abonnement de 9 kVA. Cela permet aussi de laisser une marge de manœuvre en matière de consommation.

Mon compteur électrique est-il assez puissant ? Comment le savoir ?

Il est assez facile de savoir si le compteur est assez puissant. De manière générale, si vous faites face à des disjonctions fréquentes, c’est que le compteur électrique de votre logement est mal calibré. Dans ce cas-là, il faudra voir avec votre fournisseur d’électricité pour demander un changement de puissance.

Bon à savoir : Compteur triphasé, attention à la répartition des appareils électriques !

Dans certains cas, votre puissance est adéquate. Toutefois, des disjonctions surviennent tout de même. C’est souvent le cas lorsque votre installation est triphasée. Dans une installation triphasée, le circuit électrique est découpé en trois sous-circuits de puissances équivalentes.

Par exemple, un compteur triphasé de 18 kVA, pilote trois sous-circuits de 6 kVA. Il faut faire attention à bien répartir les appareils électriques de manière équitable sur les trois branches du circuit. En effet, si l’un soutire 7 kVA de puissance et un autre 5 kVA, le tableau électrique disjoncte.

Mauvaise puissance du compteur électrique et solutions

Lorsque l’on fait face à une puissance non alignée avec ses habitudes de consommation, il faut remédier à la situation. Quelles solutions s’offrent à vous ?

Demander un changement de puissance

La première chose à faire est de demander un changement de puissance à votre fournisseur. Celui-ci relaiera votre demande auprès d’Enedis, le gestionnaire de réseau.

Dans le cas d’un compteur connecté Linky, le changement de puissance peut s’opérer à distance et sous 24 heures.

Dans le cas d’un ancien compteur, il faudra compter 5 à 10 jours de délai. Cette prestation nécessite l’intervention d’un technicien. Elle coûte :

  • 38,80 € TTC sans changement de disjoncteur ;
  • 57,74 € TTC avec changement du disjoncteur.

Ces prix sont déterminés par Enedis. Ils restent les mêmes, quel que soit votre fournisseur.

Facture impayée et réduction de puissance

En cas de facture impayée, le fournisseur d’énergie peut décider de demander à Enedis de brider la puissance du compteur. Cela intervient en général pendant la trêve hivernale, 1er novembre au 31 mars de l’année suivante.

Pendant cette période, les ménages sont protégés des coupures de courant même en cas d’impayé. En revanche, le fournisseur peut procéder à une réduction de puissance, sauf pour les bénéficiaires du chèque énergie. Ces foyers ne peuvent ni subir de coupure ni de réduction de puissance.

Pour rétablir la puissance originale, il faudra donc régler votre facture d’électricité. Si vous faites face à des difficultés, prenez contact avec votre fournisseur afin de négocier avec lui un échéancier. Vous pouvez aussi faire une demande au fonds de solidarité pour le logement (FSL) pour vous aider à régler vos factures.

Bon à savoir : En tant que fournisseur historique d’électricité en France, EDF a décidé de s’engager au-delà de la trêve hivernale. Nous ne procédons à aucune coupure d’énergie même en cas de facture impayée. Nous laissons toujours une puissance minimale de 1 kVA.

Mettre en place des écogestes

Pour réduire votre consommation et limiter vos besoins en puissance, vous pouvez mettre en place des écogestes. Par exemple, vous pouvez éteindre les appareils en veille. En effet, ces consommations invisibles jouent sur votre facture énergétique. Ce geste écoresponsable permet de faire jusqu’à 10 % d’économies d’énergie, selon l’ADEME.

Décaler vos consommations d’énergie

La puissance du compteur dépend de votre consommation d’énergie à un instant précis. Pour réduire vos besoins en puissance, vous pouvez décider d’étaler vos consommations sur la journée.

Cela permet aussi de faire baisser votre facture d’électricité. Par exemple, en programmant certains appareils en heures creuses (lave-vaisselle, lave-linge, chauffe-eau, etc.) vous bénéficiez d’un prix du kWh plus avantageux.

Bon à savoir : De plus en plus de ménages décident de produire de l’électricité en installant des panneaux solaires. Pour les aider à optimiser leur consommation, EDF ENR accompagne les installations en autoconsommation d’un gestionnaire d’énergie, Yuze. Ce boitier déclenche le chauffe-eau lorsque les panneaux produisent de l’énergie. En faisant coïncider production et consommation, on peut réduire sa facture d’électricité jusqu’à 70 %.

Confiez votre projet à EDF ENR

Vous désirez produire votre propre électricité grâce aux énergies renouvelables ? Pour bien dessiner votre projet d’autoconsommation, faites une simulation en ligne des économies d’énergies réalisables.

Pour bénéficier de conseils personnalisés, contactez l’un de nos Conseillers Solaires au 0 805 550 000 (service et appel gratuits du lundi au vendredi de 9h00 à 19h00 et le samedi de 9h à 13h).

 

 

Et vous ? Quelles économies pourriez-vous réaliser ?

Réalisez votre simulation

Appeler un conseiller pour échanger autour de mon projet*

*Service et appel gratuits du lundi au vendredi de 9h00 à 19h00 et le samedi de 9h00 à 13h00.

Vous êtes déjà client EDF ENR ?

Contactez le service client au

Du lundi au vendredi de 9h00 à 19h00 et le samedi de 9h00 à 13h00 (Service gratuit + prix appel).

Réaliser une simulation personnalisée !
Gratuite et immédiate
3 minutes 3 minutes
Réalisez votre simulation