Accueil » Guide solaire » Tout savoir sur le système solaire combiné (SSC)
systeme solaire combiné

Le système solaire combiné (SSC) permet d’allier économies et écologie. Fonctionnant grâce à des panneaux solaires thermiques, il permet de couvrir une grande partie des besoins en chauffage et en eau chaude sanitaire d’un logement. Comment fonctionne ce chauffage solaire ? Comment s’équiper et à quel prix ?

Qu’est-ce qu’un système solaire combiné ?

Un système solaire combiné est un dispositif de production de chaleur et d’eau chaude sanitaire écologique. Il fonctionne grâce à des panneaux solaires thermiques. Ces derniers captent la chaleur du soleil pour faire monter en température un fluide caloporteur. Il vient transmettre de la chaleur à l’eau du circuit de chauffage qui arrive jusque dans vos émetteurs de chaleur comme des radiateurs, un plancher chauffant, etc.  

On parle de système solaire combiné puisqu’il est couplé avec un appareil comme une chaudière gaz ou une chaudière biomasse, par exemple. Ce système peut prendre le relai lorsque le soleil n’est pas au rendez-vous, par temps gris ou la nuit. Cela permet d’assurer une production d’énergie constante.

Quels sont les différents types de SSC ?

Sur le marché, on distingue trois types de SSC :  

Bon à savoir : Il existe un appareil de production d’eau chaude avec des panneaux solaires thermiques proche du système solaire combiné : le chauffe-eau solaire individuel. Ce dispositif récupère la chaleur du soleil pour faire monter en température l’eau dans un ballon. Il est agrémenté d’une résistance électrique qui prend le relai lorsque la production solaire n’est pas suffisante.  

Quels sont les avantages du système solaire combiné ?

L’installation d’un chauffage solaire est assortie de nombreux avantages pour les ménages. Voici les principaux.

Un dispositif écologique

Le SSC se base sur l’énergie solaire, une énergie renouvelable, pour produire de la chaleur. Cela en fait un dispositif de chauffage écologique. En effet, il permet de réduire l’usage du fioul ou du gaz dans les foyers. Pour les ménages, c’est l’occasion de diminuer leur empreinte carbone mais aussi d’améliorer la valeur du diagnostic de performance énergétique (DPE) de leur logement. Un moyen de faire monter la valeur du bien sur le marché immobilier !

Des économies sur les factures de chauffage

Le recours à un système solaire combiné permet de faire des économies d’énergie. D’après l’Ademe, il permet de couvrir jusqu’à 60% des besoins en chaleur d’un foyer. Pour les ménages, c’est l’occasion de réduire leur facture d’énergie.

Un confort de chauffe optimal

Le système solaire combiné se greffe sur un réseau de chauffage central. Il permet une distribution homogène de la chaleur dans tout le logement. Fonctionnant avec des radiateurs ou un plancher chauffant, il propose un chauffage par rayonnement avec une chaleur douce et enveloppante, bien plus confortable que celle assurée par des convecteurs électriques.

Puis je installer un système solaire combiné chez moi ?

Le système solaire combiné implique d’avoir accès à une toiture pour pouvoir positionner les panneaux thermiques. Il est possible de l’installer chez vous si vous vivez en maison. Pour une installation optimale, il faudra prévoir :  

Dans l’idéal, pour bénéficier d’un maximum d’ensoleillement, il est conseillé de les orienter vers le Sud ou de répartir les capteurs d’Est en Ouest.  

Attention, avant de vous lancer dans l’installation, il faudra demander une autorisation d’urbanisme en mairie. Si vous vivez dans une zone protégée ou aux abords d’un site patrimonial remarquable, vous devrez également obtenir l’avis favorable d’un architecte des bâtiments de France.

En appartement, en revanche, c’est plus compliqué. Dans ce cas, en copropriété, mieux vaut vous tourner vers des solutions de chauffage électrique économique.

Prix d’un SSC

Le prix d’un système solaire combiné dépend avant tout de la surface à équiper. Matériel compris et pose incluse, l’Ademe estime qu’il faut compter 1 100 à 1 300 € par m2 de capteurs. Dans le cas d’une maison ancienne de 100 m2, il faut prévoir un budget de 11 000 € à 13 000 €.  

Pour diminuer le montant du chantier, les particuliers peuvent demander des aides à la rénovation thermique. Le SSC peut être financé par des subventions cumulables entre elles comme :  

Pensez également à vous renseigner sur les aides locales auprès de votre mairie ou d’un guichet FranceRénov’.

L’entretien d’un système solaire combiné

L’entretien d’un système solaire combiné permet de garantir son efficacité sur le long terme mais aussi de prolonger la durée de vie de l’appareil. Tous les deux ans, il est impératif de faire appel à un professionnel qualifié pour assurer les vérifications sur l’appareil et identifier d’éventuelles fuites sur le liquide caloporteur ou manque de pression.  

De son côté, l’usager peut contrôler régulièrement l’état des capteurs et les nettoyer une ou deux fois par an avec un chiffon doux et de l’eau déminéralisée à température ambiante. Une eau trop froide ou trop chaude risque d’endommager les panneaux.  

Enfin, il est conseillé de détartrer le ballon de stockage tous les 3 ans. Cela permet d’éviter que le tartre vienne altérer la production d’eau chaude et bride les performances de l’appareil.  

A noter : N’oubliez pas de procéder à l’entretien du système d’appoint. Par exemple, s’il s’agit d’une chaudière gaz, il faut faire réaliser une visite de contrôle une fois par an par un professionnel.

Estimez vos économies en passant au solaire