Efficacité énergetique

L’efficacité énergétique est le rapport entre la quantité d’énergie récupérée et l’énergie consommée. Le rendement a toujours une valeur comprise entre 0 et 1 (ou 0 et 100 %).

Elle est exprimée par le COP (coefficient de performance) quand il s’agit de production de chaleur, par l’EER (coefficient d’efficacité énergétique) pour les appareils produisant du froid.

On peut distinguer l’efficacité énergétique passive et l’efficacité énergétique active : la première concerne l’isolation la ventilation et les équipements de chauffage d’un bâtiment, la seconde est liée à la domotique, la gestion de l’énergie et la GTB (Gestion Technique du Bâtiment).

Qu’en dit la loi ?

L’énergie est au cœur de questions fondamentales telles que la crise énergétique, le développement durable ou le réchauffement climatique. L’efficacité énergétique est un critère pertinent pour estimer les dépenses en termes d’énergie et mettre en place une baisse de la consommation énergétique.

La loi Grenelle I prévoit la mise en place de contrats de performance énergétique (pour les bâtiments tertiaires et publics uniquement), d’après ces coefficients d’efficacité et de performance. La norme RT2012 spécifie les coefficients de performance en isolation thermique et acoustique pour les différents matériaux de construction.

Applicable au 1er janvier 2013, la réglementation RT2012 impose une consommation d’énergie maximum de 50 kWhEP/m²/an en moyenne : cela correspond au niveau des bâtiments de basse consommation (BBC).

Bien que moins énergivore que les réglementations précédentes, la RT2012 n’est qu’une étape jusqu’à la nouvelle réglementation applicable en 2020 (la RT 2020) qui imposera la construction de bâtiments à énergie positive.

Configurateur
Estimez les économies que vous
pouvez réaliser avec l’énergie solaire
Débuter la simulation 2 minutes2 minutes