Accueil » Guide solaire » Tout savoir sur le prix du kwh en 2024
clients particuliers utilisant des appareils électriques

Tout savoir sur le prix du kwh en 2024

Le prix du kWh d’électricité en France en 2023 est porté à 0,2062 € au tarif réglementé d’EDF, le Tarif Bleu. Ce tarif déterminé par la Commission de Régulation (CRE) de l’énergie reste le plus souscrit en France. 63 % des ménages sont encore clients du tarif réglementé de vente (TRV) de l’électricité au 31 mars 2023, selon la CRE. Les 37 % restants sont partis en offre de marché, les offres concurrentes du TRV proposées par EDF et les entreprises locales de distributions, les fournisseurs historiques ou par des fournisseurs alternatifs, arrivés en 2007 suite à la libéralisation du marché de l’énergie en France. Le prix du kWh d’électricité payé par un ménage dépend donc de son contrat. Comment est fixé le prix du kWh ? Quels sont les grands types d’offre d’électricité existants ? Comment optimiser sa facture d’énergie ? EDF ENR vous en dit plus.

Quels paramètres font varier le prix du kWh ?

En France, le prix du kWh d’électricité dépend de 3 facteurs :

Pour bien comprendre leurs dépenses, les consommateurs peuvent se reporter à leur facture d’électricité. Elle présente en détail chacun des postes précédemment cités. Elle indique les consommations en kWh, les frais d’acheminement, ainsi que les taxes et contributions dont vous devez vous acquitter.

C’est avant tout la part “fourniture” qui pèse donc sur la facture des ménages. Pour établir le prix de leurs offres les fournisseurs peuvent produire eux même leur électricité grâce à des centrales de production (nucléaire, éolienne, etc.). Ils peuvent également acheter l’électricité pour la revendre. Dans ce cas, ils dépendent du prix de l’électricité :

Sur les marchés de gros européens. Le cours de l’électricité varie alors en fonction des prix de production partout dans l’Union européenne et du jeu de l’offre et de la demande.

Prix du kWh : Les Offres d’Électricité en France en 2023

En France, on distingue deux grands types d’offres d’électricité :

Voyons les principales différences.

Les offres au tarif réglementé de l’électricité

Le tarif réglementé de l’électricité est un tarif proposé par la CRE et soumis pour approbation au Ministère de la Transition écologique ainsi qu’au Ministère de l’Economie. Suite à l’accord des deux ministères, il peut être commercialisé par les fournisseurs historiques :

Le prix du kWh au tarif réglementé est donc défini par les autorités publiques. Il sert de boussole des prix pour les consommateurs. En juillet 2023, le prix du kWh au Tarif Bleu d’EDF est de :

Ce tarif a subi une hausse de 15 % entre le 1er février 2022 et le 1er février 2023. En vertu du bouclier tarifaire, il aurait dû faire l’objet d’un gel jusqu’au 1er février 2024. Toutefois, le gouvernement a révisé le dispositif en cours d’année. Il grimpe de 10 % au 1er août 2023.

Les offres de marché

Les offres de marché sont les offres dont les prix ne sont pas établis par les pouvoirs publics. Elles sont proposées par les fournisseurs alternatifs ainsi que les fournisseurs historiques. On distingue 3 grands types d’offres :

astuce

Le saviez-vous ?

Le prix du kWh ne correspond qu’à la facturation des consommations d’électricité. Les offres d’énergie incluent également un abonnement, une part forfaitaire. Celle-ci dépend de la puissance souscrite en kVA.

Comment payer le prix du kilowattheure moins cher ?

Afin de payer moins cher le prix du kWh, plusieurs stratégies complémentaires peuvent être mises en place.

Opter pour l’option heures pleines / heures creuses

Pour commencer, il convient de faire un point sur son contrat d’électricité. En effet, celui-ci n’est pas toujours adapté à vos habitudes de consommation. Notamment, regardez si l’option tarifaire choisie est adéquate. En choisissant une option heures pleines / heures creuses au lieu de l’option base, vous pouvez faire de belles économies. En effet, le double tarif vous permet de profiter d’un prix du kWh plus avantageux pendant 8 heures par jour, le plus souvent la nuit. Si vous pouvez décaler la majorité de vos consommations en heures creuses, vous pouvez réduire votre facture d’électricité de manière non négligeable. Pour cela, il faut programmer certains équipements en heures creuses, comme le chauffe-eau, le lave-vaisselle, la recharge de la voiture électrique, etc.

FAITES CONFIANCE À NOTRE SAVOIR-FAIRE EDF ENR est le leader de  l’autoconsommation solaire chez les particuliers. Contactez dès à présent un de  nos conseillers afin de vérifier votre éligibilité pour profiter d’un bilan  solaire gratuit à domicile. Appel non surtaxé et sans engagement. Prendre RDV  avec un conseiller

Installer des panneaux solaires photovoltaïques

Pour faire baisser votre consommation sur votre facture d’électricité, vous pouvez aussi installer des panneaux solaires en autoconsommation. En produisant et consommant votre propre électricité, vous diminuez les achats auprès du fournisseur. De cette manière, il est plus simple de mieux maîtriser son budget énergie. La pose de panneaux solaires peut en effet induire jusqu’à 60 %* de gains sur la facture d’électricité. Afin de vous aider à maximiser votre taux d’autoconsommation, vous pouvez utiliser un gestionnaire d’énergie. Chez EDF ENR, il est automatiquement inclus dans notre offre. Le boitier YUZE vient lancer votre chauffe-eau lorsque les panneaux solaires produisent de l’énergie pour vous aider à optimiser votre facture énergétique.

astuce

Engagez une rénovation énergétique !

Les kWh les moins chers sont évidemment ceux que l’on ne consomme pas. Pour réduire ses dépenses en électricité, vous pouvez engager des travaux de rénovation énergétique. C’est particulièrement efficace si vous êtes chauffé à l’électricité ! En isolant le logement, vous réduirez les besoins en chaleur et utiliserez moins vos radiateurs électriques. L’été, vous serez mieux protégé contre la chaleur et diminuerez l’usage de la climatisation. Pour vous aider à financer les travaux, vous pouvez vous tourner vers des programmes d’aides comme les CEE (Certificats d’Economies d’Energie) ou MaPrimeRénov’.

Les tendances d’évolution du prix de l’électricité

Le prix du kWh évolue dans le temps. Et ces dernières années, le prix de l’électricité a surtout subi une tendance à la hausse. Comme l’explique le Ministère de la Transition écologique « En euros constants, le prix TTC de l’électricité pour les ménages augmente depuis 2008 ». Il est passé d’environ 130 €/MWh en 2008 a plus 190 €/MWh en 2021, soit plus de 46 % d’augmentation en 13 ans.

Ces tendances à la hausse se poursuivent puisque le prix du kWh subit une augmentation de 10% au 1er août 2023. « A partir du 1er août, le bouclier tarifaire continuera de prendre en charge la protection des Français à plus du tiers de leur facture, de l’ordre de 37% de la facture de l’électricité, qui continue à être le niveau actuellement assuré qui est de l’ordre de 43% » a fait savoir le gouvernement. Sur une facture annuelle moyenne de 944 €, cela représente une hausse de 94,4 €.

Au total entre 2021 et 2023, le tarif réglementé de vente de l’électricité aura enregistré une nouvelle progression de 31 %. Pour limiter l’impact de la hausse des prix de l’électricité, les ménages ont donc tout intérêt à installer des panneaux solaires sur leur toiture. Un moyen de rendre leur logement plus indépendant du réseau électrique !

RÉDUISEZ VOTRE DÉPENDANCE ÉNERGÉTIQUE Découvrez comment réduire votre  consommation d’énergie électrique sur votre facture en moins de 2 minutes,  grâce aux panneaux solaires. Simulation 100% gratuite. Estimer mes économies

*Limite maximale évaluée à partir de données observées en 2022 chez un panel d’environ 1500 clients. Information indicative et non contractuelle, dépendant notamment des conditions d’ensoleillement réel et des choix et pratiques quotidiennes d’utilisation des équipements électriques du foyer.